N’êtes-vous pas tannés de vous faire voler?

Manifestation contre la fraude fiscale « Yours to discover »

Manifestation contre la fraude fiscale « Yours to discover »

C’est tout le Québec qui doit payer pour cette fraude et ce trafic qui se pratiquent à grande échelle en Outaouais sans que les autorités publiques et policières interviennent! Pire, elles en sont complices.

 

C’est en Outaouais, à Chelsea, à Wakefield, dans le Pontiac, à Gatineau, que l’on retrouve le plus grand nombre de fraudeurs fiscaux.

Est-ce la proximité de la capitale canadienne, de l’Ontario et du gouvernement fédéral qui explique cette corruption systémique?

 

FRAUDE FISCALE ET TRAFIC IDENTITAIRE

Une enquête publique s’impose

 

Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l'Économie

Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l’Économie

Le gouvernement du Québec doit profiter du climat créé par les audiences publiques de la commission Charbonneau contre la corruption et la fraude pour mettre sur pied une enquête publique et un groupe d’intervention contre le trafic identitaire et la fraude fiscale des Ontariens qui, bien que résidant au Québec, paient leurs impôts en Ontario obligeant ainsi l’ensemble des contribuables québécois à payer leur part.

Ces pratiques de trafic identitaire et de fraude fiscale s’exercent en Outaouais au vu et au su de tout le monde sans que les autorités n’interviennent!

 

Dans le cadre de cette enquête publique, le gouvernement doit explorer le rôle des élus, des municipalités, de la Sûreté du Québec et des services municipaux de sécurité publique qui, en refusant d’agir ou en agissant si peu, encouragent la corruption, le vol et la fraude.

 

BRACONNAGE FISCAL ET FRAUDE IDENTITAIRE

C’est tout le Québec qui doit payer le prix de cette fraude et de ce trafic qui se pratiquent à grande échelle sans que les autorités publiques et policières n’interviennent! Pire, elles en sont complices!

 

Par leur complaisance, le gouvernement du Québec et son ministère du Revenu encouragent le trafic identitaire et la fraude fiscale. Ils obligent l’ensemble du Québec à payer pour ces fraudeurs et trafiquants et salissent ainsi la réputation de tout l’Outaouais et de sa population.

 

Yours to discoverBien qu’ils résident réellement au Québec pour profiter, entre autres, du coût moins élevé de l’immobilier et de nos garderies à sept dollars, ces fraudeurs aussi nommés braconniers fiscaux, trafiquent leur identité pour se déclarer Ontariens et ainsi ne pas avoir à payer leurs impôts dans leur vraie province de résidence, le Québec.

 

Ils sont faciles à reconnaître — sauf pour Revenu Québec, les services municipaux de sécurité publique et la Sûreté du Québec! — puisque leurs automobiles immatriculées en Ontario dorment tous les soirs dans les entrées de cour au Québec. Sur leurs plaques, il est même écrit «Yours to discover»!

 

Ces comportements illégaux se multiplient à une vitesse effarante, notamment en raison des campagnes de séduction menées à grande échelle en Ontario par les promoteurs immobiliers et invitant les Ontariens à venir résider au Québec. Certains répondent à l’appel sans se conformer aux lois québécoises.

 

L’irresponsabilité des autorités politiques et policières n’est pas sans affaiblir l’appartenance québécoise de l’Outaouais contribuant à son ontarionisation et à son anglicisation!

 

Nous réclamons du gouvernement du Québec et des autorités politiques qu’ils cessent de participer à la fraude, au trafic et à l’illégalité et adoptent sans tarder les mesures qui s’imposent.

 

Trop c’est trop!

 

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français

 

 

Adresses utiles :

 

Nicolas Marceau

Ministre des Finances et de l’Économie

cabinet@revenuquebec.ca

 

Stéphane Bergeron

Ministre de la Sécurité publique

Ministre responsable de la région de l’Outaouais

ministre@msp.gouv.qc.ca