LE COMMISSAIRE FRASER ENCOURAGE L’« ARROGANCE »…

Article extrait du journal Le Droit à http://www.lapresse.ca/le-droit/politique/sur-la-colline-parlementaire/201304/10/01-4639554-fraser-encourage-larrogance-du-ministre-baird-dit-imperatif-francais.php

Fraser encourage l’« arrogance » du ministre Baird, dit Impératif français

John BairdEn accordant un délai jusqu’en septembre 2013 au ministère des Affaires étrangères pour se conformer à la Loi sur les langues officielles, le commissaire Graham Fraser encourage l’«arrogance» manifestée par le ministre John Baird envers les francophones du pays lorsqu’il a exigé et obtenu des cartes de visite en anglais seulement, estime Jean-Paul Perreault, président d’Impératif français.

Un des quatre plaignants dans l’affaire des cartes de visite unilingues du ministre Baird, le président d’Impératif français n’a pas été surpris des conclusions du rapport préliminaire d’enquête blâmant le ministère, et le ministre, d’avoir contrevenu à la Loi sur les langues officielles. Il s’est dit toutefois étonné que le commissaire ne soit pas intervenu immédiatement lorsque les plaintes ont été déposées en septembre 2011 pour exiger que la loi soit respectée.

Graham Fraser«Le commissaire vient de déposer un rapport préliminaire dans lequel il recommande au ministère de se conformer en septembre 2013, soit deux ans après le dépôt des plaintes. Dans les faits, c’est tout le processus de traitement de plaintes qui est trop long. Le commissaire et le premier ministre auraient dû intervenir immédiatement auprès du ministre», a mentionné le président Perreault.

De tels délais ont comme conséquence, selon M. Perreault, d’encourager les délinquants comme le ministre Baird, à ne pas se conformer à la Loi sur les langues officielles. Le problème, poursuit-il, c’est le ministre Baird lui-même qui cherche encore à blâmer le commissaire et les médias dans cette affaire.

«Ce n’est quand même pas un détail toute cette affaire. On voit clair dans tout cela. Il s’agit d’un ministre qui traite de façon discriminatoire et arrogante les francophones et toute la francophonie, en présentant des cartes de visite en anglais. Le ministre aurait dû lui-même reconnaître le problème et il aurait dû détruire ses cartes unilingues. À la place, il continue à blâmer les médias et le commissaire. Cela démontre la petitesse du personnage. Peut-être que les souliers qu’il porte sont trop grands pour lui», a poursuivi M. Perreault.

Comme plaignant, le président d’Impératif français a le droit de réagir dans les 30 jours au rapport d’enquête préliminaire. Il espère maintenant que les citoyens francophones feront connaître leur réaction.

«Tant les employés fédéraux que les ministres ne peuvent, en aucune circonstance, commander ou obtenir des cartes professionnelles unilingues […] sans aller à l’encontre de ce qui est prescrit dans le PCIM, à moins d’avoir obtenu l’approbation du Conseil du Trésor», souligne le commissaire Fraser dans son rapport préliminaire, dont LeDroit a obtenu copie.

Adresses utiles :

John Baird
Ministre des Affaires étrangères
bairdj@parl.gc.ca

Graham Fraser
Commissaire aux langues officielles
Commissaire.Commissioner@ocol-clo.gc.ca