L’ANGLAIS À LA STM

Pauline MaroisLa première ministre du Québec, Mme Pauline Marois, doit exiger de son ministre responsable de la région de Montréal, M. Jean-François Lisée, une rétractation pour les propos qu’il a tenus sur les ondes de la station de radio anglophone CJAD, propos dans lesquels il suggère aux employeurs, ici la Société de transport de Montréal (STM), d’exiger la connaissance de l’anglais à l’embauche.

Jean-François LiséeLe ministre Lisée en rajoute dans une lettre ouverte publiée dans Le Devoir du 30 janvier 2013. Au lieu de rappeler que le français est la langue publique commune du Québec et que les Québécois ont non seulement le droit, mais aussi le devoir, d’apprendre le français et de le parler, il prône une anglicisation systématique plus poussée de la métropole et du Québec en encourageant la STM à « réclamer la connaissance de l’anglais à l’embauche »!

Mme Marois doit rappeler son ministre à l’ordre.

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications