La francophobie et le fanatisme du Unity Group

Une trentaine de militants anglophones réclament le congédiement d'un employé de l'hôpital de Hull.

Extrait du site de Radio-Canada :

« Controverse linguistique au CSSSG : des anglophones réclament le congédiement d’un employé

Ils ont manifesté, samedi après-midi, devant l’établissement du boulevard Lionel-Émond.

L’employé en question aurait forcé un patient anglophone à lui parler en français. À la suite d’une enquête, la direction du Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG) lui a imposé une mesure disciplinaire dont la teneur n’a pas été précisée.

Le patient, un vétéran de 77 ans, était atteint d’un cancer des poumons en phase terminale. Il a, depuis, succombé à la maladie.

Les manifestants estiment que la faute est si grave, que l’employé devrait perdre son emploi.

« On vient ici parce qu’on a besoin de soins, alors peu importe la langue du patient, on doit le respecter et le soigner. » — Antoinette Mercurio vice-présidente du Unity Group

Toutefois, le président d’Impératif Français estime que les manifestants utilisent un événement isolé afin de faire de la propagande antifrancophone.

« S’il fallait organiser des manifestations chaque fois qu’au Canada, en incluant Montréal, les francophones ne sont pas adéquatement servis en français, les rues seraient bloquées 365 jours par année », dit-il.

Néanmoins, les membres du Unity Group promettent d’organiser d’autres manifestations devant l’hôpital, tant que le CSSSG ne congédiera pas l’employé fautif. »

*******************

Pour lire les réactions citoyennes à cet article : http://www.radio-canada.ca/regions/ottawa/2013/11/09/007-manifestation-hopital-hull.shtml

Adresse du site unilingue anglais du Unity Group pour commentaires :  http://unitygroup.ca/contact/