« ÊTRE ANGLOPHONE ET VIVRE EN FRANÇAIS »

Les études sur les choix de vie des Anglo-québécois ont démontré combien la maîtrise et l’appréciation du français avaient une incidence directe sur leur sentiment d’appartenance au peuple québécois, sur leur choix de vie et leur désir de mener leur carrière au Québec.