INDUSTRIE AUTOMOBILE

Impératif français a déposé sur le même sujet des centaines de plaintes auprès de l’OQLF sans que la situation ne soit corrigée!

Mme Sylviane Bulteau interroge M. le ministre du redressement productif sur la place de la langue française dans notre industrie nationale et plus particulièrement au sein de la filière automobile. En effet, la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française précise dans son article 2 que « dans la désignation, l’offre, la présentation, le mode d’emploi ou d’utilisation, la description de l’étendue et des conditions de garantie d’un bien, d’un produit ou d’un service, ainsi que dans les factures et quittances, l’emploi de la langue française est obligatoire ». Pourtant, de nombreux véhicules vendus en France, tant par des constructeurs français que par des constructeurs étrangers, comportent dans l’habitacle, sur le tableau de bord, des mentions d’utilisation exclusivement rédigées en anglais. Cela pose un réel problème de sécurité, notamment quant à la prise en main des régulateurs de vitesse. Mais plus largement, le Gouvernement, qui a apporté un important soutien aux constructeurs automobiles nationaux, est aujourd’hui en droit d’exiger de ces derniers qu’ils respectent mieux notre langue. Cela vaut aussi pour l’ensemble des acteurs de notre économie. La langue française doit et peut être un vecteur de rayonnement de notre industrie et du « fabriqué en France » auquel le Gouvernement est très attaché. Elle lui demande d’une part s’il compte agir pour que les véhicules vendus en France disposent demain de mentions rédigées en français et surtout si, d’autre part, il envisage de mener une action en direction des grandes entreprises françaises pour qu’elles replacent notre langue dans leur stratégie industrielle et commerciale.

Adresses utiles :

Sylviane Buteau
Mme Sylviane Bulteau
Députés Vendée (2e circonscription), France
sbulteau@assemblee-nationale.fr

Diane De Courcy
Diane De Courcy
Ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles
Ministre responsable de la Charte de la langue française
cabinet@micc.gouv.qc.ca

James Moore
James Moore
Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles
james.moore@parl.gc.ca

Source : Question écrite n° 14471 publiée le 25 décembre 2012
langue française – défense et usage – filière automobile

Les questions récentes de Sylviane Bulteau, députée (2e circonscription La Roche-sur-Yon Sud), sont sans réponse jusqu’à maintenant de la part des ministères concernés.

À suivre et à s’inspirer de cet exemple pour contacter nos élus (de la France, du Canada et du Québec)

Henri Masson, France