ET SI ON FAISAIT AUTRE CHOSE?

Gabriel Nadeau-DuboisJe voudrais évidemment débuter en remerciant chaleureusement les organisateurs de cet événement et Impératif français pour l’invitation qui m’a été faite de venir vous parler ce matin. Je connais les répercussions que peut entraîner la décision d’inviter quelqu’un d’aussi controversé que moi à prendre la parole. Je tenterai évidemment de ne pas décevoir. Merci à vous également de vous être déplacés pour venir entendre le mécréant que je suis.

Pourquoi inviter un ancien militant étudiant à parler à l’occasion d’un événement comme la Francofête? Je présume que c’est la question qu’un peu tout le monde s’est posée, lorsqu’ils ont vu mon nom sur le programme de cet événement. Il s’agit d’une excellente question. En quoi la sauvegarde de la langue française et de la culture francophone est-elle liée à la grève étudiante de l’an dernier? Le fait que l’on se pose cette question avec autant d’insistance me semble en soi très révélateur. Si plusieurs ne sont pas en mesure de voir le lien unissant la question de la culture à celle de l’éducation, c’est bien parce que nous sommes en train d’oublier ce qu’est l’éducation… et la culture.

La suite