Élections municipales 2013 : nous en avons assez!

Discours du président d’Impératif français devant l’Hôtel de Ville de Montréal à l’occasion d’une manifestation organisée par le Mouvement Montréal français le 27 octobre. Les propos de M. Perreault à Montréal s’appliquent à l’ensemble des villes du Québec.

Nous en avons assez!

– N’en avez-vous pas assez du silence et de la complicité de ces politiciens en faveur de l’anglicisation systématique de Montréal?

– N’en avez-vous pas assez de ces politiciens qui refusent de faire de Montréal une ville française?

– N’en avez-vous pas assez de ces politiciens qui refusent de promouvoir Montréal comme grande métropole québécoise et canadienne de langue française?

– N’en avez-vous pas assez de ces politiciens qui refusent de reconnaître que Montréal est une grande ville internationale de langue française?

– N’en avez-vous pas assez de ces politiciens qui refusent, à  la lumière du recul du français, de s’engager résolument à faire du français, la langue commune d’usage public?

– N’en avez-vous pas assez de ces politiciens qui refusent de faire du français, la langue commune de la diversité?

– N’en avez-vous pas assez de ces politiciens qui refusent  de dire que tout le monde au Québec est censé connaître et parler français, sinon l’apprendre?

– N’en avez-vous pas assez de ces politiciens qui refusent de cesser de bilinguiser, d’angliciser systématiquement les services municipaux?

– N’en avez-vous pas assez de ces politiciens qui refusent de déclarer que tout ce qui est en français s’adresse à tout le monde?

– N’en avez-vous pas assez de ces politiciens qui refusent de participer à la cohésion, au rapprochement par le partage du français comme langue commune?

N’en avez-vous pas assez de ces politiciens qui vous écrasent, vous infériorisent, vous banalisent, vous marginalisent, vous défrancisent, vous anglicisent?

 

Assez, c’est assez!

Je vote pour un Montréal françaisMais, il semble que certains politiciens n’aient pas encore compris. En effet, voici ce qu’ont laissé entendre certains candidats à la mairie de Montréal lors du débat organisé par la station de radio polémiste anglophone CJAD,

–         c’est qu’une fois élus, ils angliciseront davantage Montréal;

–         c’est qu’une fois élus, ils s’assureront que les anglophones et allophones n’auront pas à être exposés au français, encore moins à apprendre! Quelle horreur!

–         c’est qu’une fois élus, ils feront de Montréal la ville du Press nine mur a mur!

–         c’est qu’une fois élus, le droit de travailler en français des employés municipaux ne sera pas plus qu’un droit fantoche!

 

Nous en avons assez!