RADIO-CANADA

Radio-CanadaImpératif français appuie la demande de Radio-Canada pour le renouvellement de ses licences.

Lettre expédiée au CRTC par courriel et par télécopieur :

Madame, Monsieur,

Objet : Observations sur le numéro d’avis/demande/référence  2011-379

 Numéro(s) de demande/référence:

2011-0278-0
2011-0276-4
2011-0277-2
2011-0285-5
2011-0286-3

À la lumière des engagements suivants de Radio-Canada dans sa demande de renouvellement de ses licences, nous appuyons cette demande :

  • Radio-Canada s’engage à desservir les communautés francophones dans les marchés régionaux et à maintenir sa présence dans les régions où les francophones sont minoritaires.
  • Radio-Canada s’engage à conserver la couverture régionale mise en place en combinant les forces de la télévision, de la radio et du Web :
    • À la télévision, les citoyens conserveront leur accès à des nouvelles régionales sept jours sur sept dans les marchés régionaux du Québec et hors Québec;
    • RDI consacrera un tiers de ses contenus originaux à des productions provenant des régions du Québec et hors Québec;
    • À la Première Chaîne, les émissions de grande écoute comme celles du matin et du retour à la maison ainsi que les radiojournaux présentés toutes les heures de 9 h à 16 h seront produits dans les régions afin de mieux répondre aux besoins des diverses communautés francophones;
    • À Espace Musique, Radio-Canada conservera des créneaux réservés aux émissions régionales durant plusieurs heures de programmation par semaine;
    • ARTV continuera à consacrer une part de ses revenus à la production indépendante hors Québec.

De plus, si le gouvernement canadien maintient son intention de réduire son financement à la radio et à la télévision publiques, nous vous demandons d’envisager d’autoriser Radio-Canada à utiliser d’autres moyens pour combler ce manque à gagner.

Également, nous demandons au CRTC de s’assurer que l’ordonnance obligeant les distributeurs à inclure RDI dans le service de base offert à leurs clients dans les marchés où les francophones sont minoritaires sera maintenue.

Radio-Canada est un acteur important pour la francophonie internationale et pour le rayonnement de la langue française et de la culture d’expression française. À la lumière du recul du français au Canada et au Québec, nous croyons que le CRTC doit lui fournir plus de moyens pour lui permettre de faire plus et de remplir encore mieux sa mission.

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications