PRIX HISTORIA DU ROMAN HISTORIQUE

Tribus du roiChers amis,

il est des rentrées plus agréables que d’autres.

Je dois dire que celle-ci me ravit. Au soir d’une joute avec quelques grandes plumes de France et d’ailleurs, ce Prix m’a été remis hier à la Manufacture des Gobelins (dans le grand hall!)

Je le partage avec tous mes compagnons de route d’outre-Atlantique et, bien sûr, avec tous ceux qui, ailleurs, me suivent avec amitié et depuis fort longtemps dans mes pérégrinations littéraires.

Ma fierté est en vérité, au-delà des sentiments personnels et à l’heure où l’enseignement de l’Histoire est en grand péril chez nous, d’élargir, par le roman, la connaissance de ce que fut l’Amérique française, partie intégrante de notre passé.

Merci à tous et en route pour de nouvelles aventures!

Alain Dubos

Note d’Impératif français : Nous avons eu le plaisir d’inviter à quelques reprises, M. Dubos à venir présenter au Québec et au Canada français ses plus récents romans. Tout récemment, le samedi 21 avril 2012, nous le recevions à la Maison des auteurs pour le lancement québécois de son roman Les Tribus du Roi lequel, comme nous l’apprend ci-dessous Historia, s’est vu décerner le Prix du roman historique. Nous transmettons toutes nos félicitations à M. Dubos et lui souhaitons une longue vie d’écrivain. (Jean-Paul Perreault, président du mouvement Impératif français))

Extrait de : http://www.historia.fr/web/lair-du-temps/prix-du-roman-historique-18-09-2012-81959 :

Prix du roman historique

L’air du temps soumis le 18/09/2012

Les critères

Distraire en racontant une histoire, incarnée par des personnages « historiques » et/ ou imaginaires ; les insérer dans un cadre plausible, chronologique, matériel, mental, culturel et linguistique; faire voir, sentir, vivre et comprendre une époque singulière et permettre aux lecteurs de s’approprier des temps très éloignés du nôtre.

Le Jury

Joëlle Chevé 
Présidente : Joëlle Chevé
, Historienne, journaliste. Biographe de la reine Marie-Thérèse d’Autriche. Son prochain ouvrage : Marie de Hautefort, favorite de Louis XIII et… d’Anne d’Autriche.

Catherine Clément
Catherine Clément
Philosophe et romancière. Directrice de l’Université populaire du Quai Branly. Dernier titre paru : La Reine des Cipayes (Le Seuil).

Anne Muratori-Philip
Anne Muratori-Philip
Historienne, journaliste. A publié : Histoire des Invalides, L’Arc de Triomphe, Le Panthéon.

Jean-Paul Desprat
Jean-Paul Desprat
Historien des XVIIe et XVIIIe siècles. Collaborateur de l’émission « Au Fil de L’Histoire » (France Inter). Vient de sortir un roman, le Marquis des éperviers (Point poche) et une étude La France du Grand Siècle (Tallandier).

Didier Le Fur
Didier Le Fur
Historien du Moyen Âge et du XVIe siècle, directeur de collection chez Tallandier. Dernier ouvrage sorti : L’Inquisition, enquête historique (Tallandier).

Le lauréat

Alain DubosLe roman d’Alain Dubos correspond en tout point aux critères définis par notre jury. Pourtant leur utilisation n’est pas une garantie de succès et un beau roman historique ne se fabrique pas en suivant une recette. Il faut certes du métier, et l’auteur n’en manque pas, qui a derrière lui une vingtaine de romans. Il en faut du talent, dans l’utili-sation des sources, la construction et la progression du récit – et son ouvrage est à cet égard un modèle du genre. Mais il y faut aussi une passion, qui, elle, ne s’invente ni se travaille, et que l’on retrouve à chaque page de son récit consacré au Canada – entre golfe du Saint-Laurent et Grands Lacs – à une période très difficile de son histoire. Entre 1689 et 1702, le comte de Frontenac en est le gouverneur, confronté à la pression des Anglais alliés notamment aux Iroquois. En 1689, le massacre des villageois de Lachine, près de Montréal, décide du sort des deux frères orphelins : Daniel et François Beau- chêne. Le premier incarne le « vieux » Canada, celui des coureurs de bois, chasseurs de fourrures et scalpeurs d’Indiens, qui ne veulent ni Dieu, ni maître, ni frontière. Le second, le Canada du roi, morceau d’une nouvelle France qui se construit sur les ordres de la métropole mais doit composer avec l’éloignement, la parcimonie des secours, les terribles hivers, les ennemis de tout bord.
Un tout petit monde, ressuscité dans la splendeur de ses forêts et de son fleuve, qui a déjà une identité et une mémoire au début du XVIIIe siècle, et dont ce roman nous rappelle, avec une grande humanité, que nous avons tous en nous « quelque chose » du Canada… J. C.

Les Tribus du Roi d’Alain Dubos, Presses de la Cité.

Commandez en ligne

ALAIN DUBOS. Prix Nobel de la paix pour son action au sein de Médecins sans frontières, il manie le stéthoscope aussi bien que la plume.