PATRIMOINE « BRITANNIQUE »

James MoorePatrimoine canadien – il serait peut-être plus juste de dire Patrimoine « britannique » – vient de récidiver en refusant pour la quatrième année consécutive de subventionner pour motif de « fonds limités » le festival L’Outaouais en fête. Pourtant, il s’agit de l’un des grands événements culturels et touristiques du Québec, de la francophonie et de la région de la capitale fédérale célébrant la culture d’expression française.

Pendant que le gouvernement conservateur dépense des millions de dollars pour la monarchie, les symboles britanniques et les visites royales, il diminue le financement de la culture francophone. Il cherche ainsi à asseoir plus solidement le suprémacisme anglophone qu’il exerce depuis qu’il est au pouvoir, mais de façon encore plus agressive depuis qu’il est majoritaire.

Semaine après semaine, les médias témoignent des gestes d’exclusion et d’agression que ce gouvernement cumule contre le Québec et la francophonie canadienne. Pensons aux nominations du vérificateur général et des juges à la Cour suprême, tous unilingues anglais.

On se rappellera également tout le mépris et l’arrogance de ce gouvernement qui, dans le cadre d’un autre programme de Patrimoine canadien, « Le Canada en fête », avait, l’an dernier, fait parvenir une lettre en anglais au festival de la francophonie, L’Outaouais en fête, pour lui refuser son appui.

La faiblesse et l’incompétence de la députation conservatrice et des attachés politiques en provenance du Québec traduisent la volonté du gouvernement conservateur de promouvoir la pensée unique anglicisante. Le gouvernement conservateur ne défend aucunement les intérêts du Québec et de la francophonie canadienne. Il est au service de l’Alberta et du Canada anglais!

Festival de la francophonie
L’Outaouais en fête
www.festivaloutaouaisenfete.com

Adresse utile :
James Moore
Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles
james.moore@parl.gc.ca