LE NON-APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS

Anglophone francophile
Jeffrey George réclame une politique d’unilinguisme français à Saint-Lambert. 24 octobre 2012

Par Alexandre Lampron | Agence QMI

Parce que la Ville n’a pas le statut bilingue aux yeux de la Charte de la langue française, un anglophone réclame une politique d’unilinguisme français à Saint-Lambert.

Jeffrey George, qui se décrit comme un «anglophone francophile», affirme que la politique de maintien du bilinguisme dans la municipalité – notamment par la publication du bulletin municipal dans les deux langues – contribue « tristement » à l’anglicisation du Québec. (…)

Invité à régir, le président du mouvement Impératif français, Jean-Paul Perreault, a dit que «les organismes publics ont la responsabilité de s’assurer que tous ceux qui vivent au Québec parlent ou sinon apprennent le français, et non de s’angliciser pour accommoder déraisonnablement ceux qui refusent de l’apprendre ou de le parler».

La suite : http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2012/10/20121024-103954.html