L’ANGLAIS INTENSIF À 11 ANS

UNEQ

L’anglais intensif à 11 ans :
une menace pour le français

L’UNEQ appuie le moratoire demandé par 200 enseignants de cégep

Montréal, le 19 septembre 2012 – C’est sans hésitation que l’UNEQ joint sa voix aux 200 enseignants du cégep qui exigent un moratoire sur l’implantation du programme d’anglais intensif dans toutes les classes de 6e année du primaire. L’UNEQ tient à souligner à son tour l’importance de ce moratoire visant à permettre une réflexion sur un programme qui, à son avis, menace la qualité du français.

L’UNEQ estime que ces cinq mois d’anglais intensif, chez des élèves aussi jeunes, déjà fortement sollicités par les mirages de la culture américaine et qui ne maîtrisent pas encore la syntaxe, la grammaire et l’orthographe du français ne peuvent être que préjudiciables. « La tentation sera grande pour ces jeunes nourris de télé et d’internet, de s’identifier à la culture américaine et de se désintéresser du français et de la culture québécoise, craint la présidente de l’UNEQ, Danièle Simpson. Il ne faut pas oublier que la langue est le véhicule premier, voire la matrice d’une culture. Cela ne signifie pas, précise-t-elle, que l’UNEQ s’oppose à l’enseignement de l’anglais au primaire, mais cet apprentissage doit se faire de manière à ne pas mettre en péril celui du français ».

Rappelons que l’UNEQ faisait part récemment, par voie de communiqué, de ses préoccupations à l’égard de l’avenir de la langue française au Québec, langue dans laquelle travaillent et s’expriment des milliers d’artistes et d’écrivains qui ont donné à la culture québécoise un rayonnement international. Ce programme d’anglais intensif, loin de préparer une relève de lecteurs et d’auteurs, risque de compromettre davantage l’avenir du français au Québec et en Amérique.

L’Union des écrivaines et des écrivains québécois est un syndicat professionnel créé en 1977. L’UNEQ regroupe près de 1 400 écrivains : des poètes, des romanciers, des auteurs dramatiques, des essayistes, des auteurs pour jeunes publics, des auteurs d’ouvrages scientifiques et pratiques. L’UNEQ travaille à la promotion et à la diffusion de la littérature québécoise, au Québec, au Canada et à l’étranger, de même qu’à la défense des droits socio-économiques des écrivains.

Source : 
Union des écrivaines et des écrivains québécois
ecrivez@uneq.qc.ca
514.849.8540