« I LOVE MA GRAND-MÈRE »

I Love my grand-mèreOn sait que l’exposition à l’anglomanie est une fonction décroissante de l’âge des individus, même si elle n’épargne évidemment pas les « seniors« .  Nous en apporte une preuve la manifestation organisée dimanche dernier à l’occasion de la « fête des grands-mères » par une association dite « I love ma grand-mère« .

 A la veille de cet « évènement« , ladite association annonçait « la présence de super mamies porte-parole des grands-mères modernes » (voir la photographie en pièce jointe et un article de Le Parisien à l’adresse suivante : http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75001/paris-ce-dimanche-les-mamies-manifestent-a-la-bastille-04-03-2012-1888913.php). A noter que sur le site de cette association on voit énormément de mots anglais (les grands-mères en question se disent en effet « modernes« ).

Toujours cette étrange fascination, décidément mise à toutes les sauces, pour le fameux logo-slogan « I love New-York » que j’évoquais dans mon texte du 20 février sur le « city branding« . Avec lui, le mimétisme anglomaniaque atteint des sommets. 

Cette fois, en tous les cas, on peut tout aussi bien parler d’anglomanie que d’anglomamie …

Jean-Pierre Busnel