« BASIC ENGLISH »

En 1934, Charles Kay Ogden, sémanticien de Cambridge, proposa une forme simplifiée de l’anglais sous le nom de « Basic English » (British American Scientific International and Commercial). Il avait écrit : « Ce dont l’Europe a le plus besoin, c’est d’une cinquantaine de langues mortes ». « Ce dont le monde a le plus besoin, c’est d’environ un millier de langues mortes en plus — et une vivante de plus ».

En complément, il est possible d’ajouter ce que Churchill avait écrit en juillet 1943 à la BBC :  « I am very much interested in the question of basic English. The widespread use of this would be a gain to us far more durable and fruitful than the annexation of great provinces ».

Je suis très intéressé par la question de la langue anglaise basique. L’utilisation propagée de ceci serait un gain bien plus durable et profitable que l’annexion de grandes provinces »).

Henri Masson

Note d’Impératif français :

L’Humanité se laissera-t-elle faire? La diversité linguistique et culturelle du patrimoine mondial a bien meilleur goût que celui du « Basic English » ( « Bullshit English »)