HYPOCRISIE CANADIENNE

James MooreLes subventions de 4,4 millions de dollars accordées par Patrimoine canadien à vingt-deux (22) projets ayant pour objectif d’accélérer l’anglicisation du Québec et plus particulièrement de la grande région de Montréal ne sont rien de moins qu’un autre geste inqualifiable de provocation et d’agression contre l’identité québécoise.

Stephen Harper« Ce n’est pas l’anglais qui est menacé à Montréal, en Outaouais, au Québec, au Canada, en Amérique du Nord, c’est le français », de déclarer le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, qui ajoute « au Québec, selon le recensement de 2006, la langue anglaise voit son importance augmenter de 29,8 % grâce aux transferts linguistiques en provenance des allophones, la communauté de langue anglaise attirant près de 52 % des transferts linguistiques bien qu’elle ne représente que 8,2 % de la population totale québécoise. »

Les visées anglicisantes du gouvernement fédéral, de son premier ministre Steven Harper et de son ministre James Moore ne font plus de doute. Et pour les réaliser, ils poussent l’arrogance jusqu’à utiliser les impôts du Québec pour le défranciser, pour nommer des hauts fonctionnaires unilingues anglais et pour promouvoir la monarchie britannique.

Adresse utile : james.moore@parl.gc.ca

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français