EXEMPTIONS POUR NOUS ANGLICISER

Quelle garantie avons-nous que ce programme de financement payé par nos impôts et nos taxes ne sert pas dans nos universités à angliciser des étudiants étrangers!

PAYS ET ORGANISATIONS INTERNATIONALES À QUI LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC ACCORDE DES EXEMPTIONS DU MONTANT FORFAITAIRE

Accepter des étudiants et des étudiantes étrangers avec aucune connaissance du français peut être vu comme bien à la condition qu’ils soient soumis à des programmes de francisation et d’intégration. Mais, nous savons tous que ce n’est pas toujours le cas!

Plusieurs à la fin de leurs études au Québec subventionnées par nous demanderont et obtiendront leur résidence permanente sans avoir appris à parler la langue nationale, le français.

À nulle part dans le monde ne voit-on chose pareille, sauf au Canada et au Québec!

Grâce au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MÉLS), nous aurons financé notre défrancisation!

Adresse utile : line.beauchamp@mels.gouv.qc.ca