ENCORE LE HOKKAIDO SUSHI DE GATINEAU!

Un repas qui a mal tourné! Nous sommes allés essayer le nouveau restaurant japonais à Aylmer HOKKAIDO SUSHI la semaine dernière. Impossible de recevoir du service en français, ni à l’accueil, ni à la table. En quittant, nous l’avons poliment mentionné à la gérante – qui nous a répondu très cavalièrement, en anglais évidemment. Pourquoi faut-il toujours se battre à Aylmer pour recevoir le MINIMUM et vivre dans notre langue, en harmonie? Nombreux sont ceux qui disent: « Ah, ce n’est pas grave, Aylmer est une ville bilingue, tout le monde s’entend bien ». Correction: Aylmer n’est pas une ville bilingue… les francophones sont bilingues et les anglophones sont unilingues. Et les anglophones ont bien peu de raison d’apprendre un tant soit peu le français puisqu’on se plie en quatre pour leur parler anglais aussitôt que se présente l’occasion. Et ceci, à quel prix? L’assimilation est galopante à Aylmer (et ailleurs). Les jeunes qui travaillent dans nos commerces locaux conversent entre eux! en anglais. Pourtant, ce sont des Mélanie, Laurent, Danielle et Vincent. Ou plutôt, Mel, Larry, Dani et Vince. Qu’est ce qu’on peut faire? Je me sens bien impuissante.

Louise de Montigny

Oui, diffusez-le aussi largement que possible. J’en ai vraiment ras le bol de cette situation linguistique et de la mollesse de mes concitoyens francophones.

Adresse utile : manager@hokkaidosushicanada.com