ÉLECTIONS EN FRANCE

Nous invitons les citoyens à demander un engagement clair à tous les candidats à la Présidence et à la députation.

Dix engagements pour la langue française et la Francophonie

des candidats aux élections présidentielles et législatives de 2012 :

La Constitution française, en son article 2, fait du français la langue de la République. La loi du 4 août 1994, « loi Toubon », en fait la langue de l’enseignement et du travail.

La Constitution française, en son article 87, fait de la Francophonie un champ privilégié de la politique extérieure de la France.

1) conserver, respecter et développer l’usage du français dans les institutions européennes et internationales où il a le statut de langue officielle, et donc exiger de nos représentants qu’ils y parlent et écrivent en français ;

2) enjoindre à notre administration de renvoyer systématiquement à Bruxelles tous les documents de travail qui lui parviennent uniquement en anglais ;

3) répondre aux interlocuteurs étrangers soit dans leur langue, soit en français, ou faire appel à des traducteurs et interprètes ;

4) promouvoir les communications scientifiques en français ;

5) veiller à la qualité de l’enseignement de la grammaire, de l’orthographe, du vocabulaire, et de la littérature ;

6) interdire aux grandes écoles et aux universités françaises d’offrir des formations et délivrer des diplômes uniquement en anglais ;

7) proposer et encourager le choix en première langue vivante d’autres langues que l’anglais ;

8) créer un visa particulier pour les étudiants des pays francophones désirant se former en France et en français, simplifier et humaniser pour eux les démarches administratives ;

9) rétablir et accroître le niveau de financement de l’action culturelle de la France à l’étranger, et de l’aide publique bilatérale aux pays francophones en développement ;

10) réformer l’Organisation Internationale de la Francophonie, pour en faire un véritable organisme de développement francophone multilatéral.

Albert Salon, docteur d’Etat ès lettres, ancien Conseiller culturel puis Ambassadeur, commandeur de l’Ordre national du Mérite, président d’Avenir de la langue française