B’NAI BRITH

La place du français, de la francophonie et du Québec

Bien que l’organisme de défense des droits de la communauté juive B’nai Brith Canada ait comme objectif de lutter contre la discrimination, contre l’exclusion et contre « le racisme et la bigoterie », vous constaterez dans son site Web à www.bnaibrith.ca que, lui-même, pratique ce qu’il affirme vouloir combattre!

Le minuscule icône « Français » dans le coin droit supérieur ne crée « aucun lien » vers le français, la francophonie canadienne et le Québec. Il ne conduit à rien!

B’nai Brith Canada entretient et affiche « un lien vide et inactif » à l’endroit du Québec, de la francophonie. N’est-ce pas ce que l’on pourrait qualifier de « racisme » linguistique et de « bigoterie »?

Où sont tous les porte-parole de la communauté juive, les Jack Jedwab, les Julius Grey, les Irwin Cotler, les Robert Libman, si prompts à intervenir pour exiger le respect des autres envers leur communauté, mais si absents, si silencieux lorsque vient le temps de condamner le racisme et la bigoterie pratiquée par la leur!

Or le respect, ce n’est pas une voie à sens unique. Ça se mérite.

Adresses utiles :
communications@bnaibrith.ca
jack.jedwab@acs-aec.ca
irwin.cotler@parl.gc.ca

P.-S. Déjà en 2004, nous avions publié un article qui dénonçait le peu de place accordé au français dans le site Web de B’nai Brith. Aujourd’hui, il ne reste que l’icône « Français » qui conduit au néant, au vide, à rien!