ANGLICISATION SOURNOISE DES ENFANTS QUÉBÉCOIS

Le texte en rouge ci-dessous est de nous.

Extrait de http://www.journaldemontreal.com/2012/09/15/suivez-la-filiere-federale :

Anglais à l’école
Suivez la filière fédérale

L’enseignement intensif de l’anglais au primaire est financé à coup de dizaines de millions de dollars par Ottawa dans le but de promouvoir le bilinguisme. Il faut plutôt lire ici « dans le but de promouvoir et d’accélérer  l’assimilation et l’anglicisation des francophones et pour ce faire, rien de mieux que de commencer par nos enfants!

Patrimoine Canada aura versé 73,6 millions (de nos impôts) de dollars au gouvernement du Québec pour soutenir l’enseignement de l’anglais langue seconde de 2009-2010 à 2012-2013. Depuis 2003, le gouvernement fédéral poursuit un plan d’action lancé par les libéraux de Jean Chrétien dont l’objectif est notamment de doubler le nombre de jeunes Canadiens bilingues sur une période de 10 ans. Connaissant les visées anglicisantes du gouvernement fédéral, nous savons tous que ce « plan d’action » anglicisant est surtout destiné au Québec!

« Le gouvernement du Québec reçoit du fédéral du financement pour l’apprentissage de l’anglais langue seconde », soutient M. Dion, député libéral de Saint-Laurent-Cartierville à la Chambre des communes. Il faut lire : « Le gouvernement du Québec reçoit du fédéral du financement pour réduire le temps consacré à l’enseignement du et en français au Québec. »

Une défrancisation et une anglicisation du système scolaire de langue française au Québec à vitesse exponentielle avec la complicité du gouvernement libéral de Jean Charest : Québec s’est donné cinq ans pour porter de 800 à (environ) 1 200 heures par année le temps consacré à l’enseignement de l’anglais pour les élèves de 6e année. Le ministère prévoit que la mesure touchera 20 % des élèves pour la deuxième année de son application en 2012-2013, 40 % l’an prochain, 68 % l’année suivante et 93 % la cinquième année.