UNE ENTREVUE EN ANGLAIS AVEC LA DÉPUTÉE DU NPD, RUTH ELLEN BROSSEAU

Ruth Ellen Brosseauhttp://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201105/06/01-4397108-ruth-ellen-brosseau-sort-de-son-mutisme.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B42_acc-manchettes-dimanche_369233_accueil_POS1

(Dans l’article en question, cliquez sur la zone «Entrevue avec Ruth Ellen Brosseau» sous le 3e paragraphe de l’article…)

Moi, ce qui m’attriste le plus dans l’entrevue sonore (pas l’article, mais bien l’entrevue qui en fut à l’origine), c’est l’attitude colonisée, la réponse «Elvis Gratton» du journaliste du Nouvelliste qui, lorsqu’on lui dit qu’il peut poser ses questions en français, qu’ Ellen Ruth Brosseau comprend très bien le français, il s’empresse de répondre « AUCUN PROBLÈME, JE POURRAI LUI PARLER EN ANGLAIS » (lire => « Me prends-tu pour un deux de pique, je suis parfaitement bilingue et je vais vous le PROUVER à tous en faisant toute mon entrevue en anglais, c’est MON heure de gloire et je vais pas la rater! »…)

Comme si c’était tout à fait normal de faire son entrevue exclusivement en anglais au Québec auprès d’une élue dans un comté presque 100 % francophone et sans même soulever la question linguistique et sans se demander une seule seconde si cela est respectueux à l’égard de l’auditoire (c’est quand même pour être au service de ses lecteurs et auditeurs que ce journaliste reçoit son salaire)… ce qui est important, c’est que les gens sachent que «Je suis parfaitement « CONfortable » en anglais, la langue des riches et des puissants… la langue des Amirequins comme dirait Elvis Gratton »… On se croirait à RDS en entrevue dans la chambre des joueurs  du CanadiAn de Montriiiial…  Think Big S’tie!

Robert Morin

***************

Adresses utiles :

Le Nouvelliste
information@lenouvelliste.qc.ca

NPD
http://www.npd.ca/coordonnees