PRESS 9 : LA COLONISATION DES CERVEAUX SE POURSUIT!

Depuis près de cinq ans, Impératif français mène seul ou avec ses partenaires avec un certain succès une campagne intensive pour que cesse la colonisation des cerveaux pratiquée par plusieurs établissements du Québec et pour que le gouvernement du Québec intervienne auprès de ceux-ci.

À cet effet, le gouvernement a adopté la directive suivante : « Le personnel de l’Administration s’adresse en français au public, au téléphone ou en personne. Les messages d’un système interactif de réponse vocale sont en français et, s’il y a lieu*, ceux énoncés dans une autre langue doivent être accessibles de façon distincte (à la fin). À cet égard, le message d’accueil en français doit être énoncé au complet, y compris le renvoi au menu technique, avant que ne soit donné l’accès à un message (non répété) dans une autre langue. » (L’astérisque, les caractères en gras et les parenthèses sont de nous.)

Malgré cette directive, vos et nos fréquentes interventions et celles de l’Office québécois de la langue française (OQLF), certains  établissements dont les noms et les numéros de téléphone suivent persistent à banaliser et à inférioriser la langue commune parlée et connue par près de 96 % des Québécois et des Québécoises, le français, que, de toute façon, les quelques autres devraient apprendre.

Nous vous invitons à dénoncer cette pratique subliminale de « colonisation des cerveaux » que l’on entend dans certains établissements du Québec, qu’ils soient publics ou privés**, qui consiste à vous seriner dans l’oreille que l’anglais est prioritaire au Québec.

Nous vous invitons à téléphoner aux établissements suivants pour leur faire part de vos commentaires. Vous trouverez à fin de ce courriel un texte que nous vous proposons***.

Ici, on banalise le français (cette liste n’est pas exhaustive) :

Ministère de la Justice
1 866 536-5140

Investissement Québec
1 866 870-0437

Services Québec
1 877 644-4545
(À écouter jusqu’à la fin pour entendre le côté tordu de l’interprétation que cet organisme donne à la directive gouvernementale sur les messages d’accueil. Et ils prétendent s’appeler Services Québec. Bizarre de service qu’ils rendent ainsi au Québec!)

Commission à la déontologie policière
1 877 237-7897

École nationale de police du Québec
819 293-8631

Office de la protection du consommateur
819 772-3016

Centre d’aide aux victimes d’actes criminels
1 866 532-2822

Commission des droits de la personne et de la jeunesse
1 800 361-6477

Office de la sécurité du revenu des chasseurs et piégeurs cris
1 800 363-1560

Tribunal administratif du Québec
De plus, ici on radote!
1 800 567-0278

Aide financière aux études
1 888 345-4505
Ici, on pousse l’affront jusqu’à vous demander si vous voulez le service en français au Québec!

Mairie de Montréal
514 872-0311
Pas étonnant que Montréal s’anglicise avec une mairie qui dit à tous ceux et à toutes celles qui lui téléphonent que l’anglais a priorité à Montréal, banalisant ainsi le français et encourageant le non-apprentissage du français!

Société de transport de Montréal
514 786-4636
Pas étonnant que Montréal s’anglicise lorsque la principale société publique de transport en commun (STM) dit aussi à tous ceux et à toutes celles qui lui téléphonent que l’anglais a priorité à Montréal…

Barreau du Québec
1 800 361-8495
Même nos avocats, par leur association, le Barreau, mettent tout leur poids pour accorder à l’anglais un statut prioritaire et au français, un statut de langue seconde!

Les universités :

Les universités suivantes dont la mission est de préparer leurs étudiants et leurs étudiantes à travailler en français au Québec leur enseignent par l’exemple le contraire. N’importe quel étudiant ou autre citoyen qui téléphone à un de ses établissements sera reçu par un message d’accueil qui lui dira que l’anglais est prioritaire au Québec. Ils en déduiront que même pour les établissements « supposément d’éducation supérieure », l’anglais est une langue plus prestigieuse que le français, et ceci, grâce à nos impôts qui les subventionnent!

Même nos universités qui se disent du « Québec » accordent priorité à l’anglais :

Université du Québec en Outaouais
1 800 567-1283

L’UQAM radote!
514 987-3000
On y répète tout
le message en anglais. Pour elle, la grande région de Montréal et le Québec ont deux langues d’usage public communes!

Université du Québec à Rimouski
418 723-1986

Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011

École nationale d’administration
418 641-3000

Université de Montréal
514 343-6111
Des établissements qui devraient investir leur prestige et leur rayonnement en faveur du français font le contraire. Ils nous infériorisent et traitent même notre langue  en langue seconde!

Il en va ainsi aussi des cégeps suivants :

Cégep André-Laurendeau
514 364-3320
André Laurendeau doit se retourner dans sa tombe de voir que ses recommandations sur le bilinguisme au sein des établissements fédéraux du Canada pour protéger le français au Québec servent à angliciser nos cégeps de langue française!

Cégep de Jonquière
418 547-2191

Cégep de la Gaspésie et des Îles
418 368-2201

Cégep de Sept-Îles
418 962-9848

Établissements de santé :

Presque tous les établissements de santé (CLSC, hôpitaux, cliniques) mettent en danger au Québec votre santé ou celle de ceux et de celles qui vous sont chers! Dans le domaine de la santé, quelques secondes peuvent faire la différence entre la vie, l’invalidité, des séquelles graves ou la mort. Le français est la langue que sensément tous les citoyens du Québec doivent connaître et parler, sinon ils doivent l’apprendre. Près de 95 % des citoyens du Québec admettent parler français. « Le message d’accueil en français doit être énoncé au complet, y compris le renvoi au menu technique, avant que ne soit donné l’accès à un message dans une autre langue. » 

Résidences privées :

Cette pratique sournoise est tellement répandue qu’on peut même l’entendre dans les résidences privées.

Source :
Jean-Paul Perreault
Président
Mouvement Impératif français
Recherche et communications

* Note d’Impératif français : Afin de favoriser l’apprentissage du français et de hâter l’intégration des nouveaux arrivants, nous recommandons à tous d’accueillir qu’en français… Une belle façon de rendre service à tous ceux et à toutes celles qui vivent au Québec.

** Note d’Impératif français : Cette pratique de recevoir ou d’offrir l’accès au message d’accueil en anglais n’a pas non plus sa place (sauf dans de très rares cas) au sein des entreprises privées. Tout le monde est sensé connaître le français au Québec ou doit l’apprendre.

*** Message que nous vous suggérons de dire : Le français est la langue que tous et toutes doivent parler ou connaître au Québec. L’offre d’écouter votre message d’accueil en anglais n’a donc pas raison d’exister. Selon le gouvernement du Québec, les messages d’accueil doivent être en français et, s’il y a lieu (et selon nous, ce n’est pas votre cas), ceux énoncés dans une autre langue doivent être accessibles à la fin, mais non répétés, de façon distincte.