PRATIQUES LINGUISTIQUES DE GATINEAU

Madame Lamontagne
Clamontagne@ledroit.com

Je viens de terminer la lecture de votre article ci-dessous dans Le Droit d’aujourd’hui « Des programmes culture et loisirs livrés en anglais seulement ».

Le problème des citoyens du secteur Aylmer de Gatineau qui reçoivent des documents municipaux en anglais est causé par les pratiques discriminatoires, anglicisantes et assimilatrices de l’Administration et du conseil municipal qui s’acharnent à bafouer et à ne pas respecter dans le secteur Aylmer la Politique linguistique gouvernementale qui est pourtant très claire !

« POLITIQUE GOUVERNEMENTALE RELATIVE À L’EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DANS L’ADMINISTRATION

11. Seule la version française d’un document d’information fait l’objet, au Québec, d’une diffusion par envoi anonyme, par publipostage ou par réponse électronique automatisée. À la demande d’une personne physique, une version dans une autre langue d’un tel document peut lui être transmise. »

Le maire Marc Bureau, les conseillers municipaux et l’Administration de la Ville de Gatineau ghettoïsent le secteur Aylmer en y faisant une promotion très active de l’anglicisation des immigrants et de l’unilinguisme anglais.

En faisant le choix de ne pas respecter la Politique linguistique gouvernementale dans le secteur Aylmer en y publipostant les documents municipaux en anglais, elle encourage les anglophones à imposer l’anglais partout et les immigrants et les nouveaux arrivants à ne pas parler français ou à ne pas l’apprendre. Grâce à la Ville de Gatineau, il n’est pas rare de rencontrer à Aylmer un anglophone ou un immigrant ignorant la langue française ou refusant de l’apprendre ou de la parler!

Ajouter à ceci les effets déquébécisants des vastes campagnes de séduction pour attirer les anglophones de l’Ontario à venir s’établir en anglais en Outaouais et les effets du trafic identitaire et de la fraude fiscale d’Ontariens qui, pour ne pas payer leurs impôts dans leur vraie province de résidence, le Québec, se déclarent frauduleusement toujours Ontariens. Ils sont nombreux et faciles à reconnaître puisque sur les plaques de leurs automobiles qui dorment toutes les nuits au Québec, il est écrit « Yours to discover »!

Et nos élus et les autorités ne font rien! Pire, ils y participent… Ces pratiques gatinoises ghettoïsantes, anglicisantes et défrancisantes s’étendent de plus en plus à tout le territoire de Gatineau.

Gatineau doit abandonner ses pratiques ontarionisantes et défrancisantes de l’Outaouais pour promouvoir sa mission de grande ville française du Québec.

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications
www.imperatif-francais.org

Extrait du journal Le Droit à http://www.cyberpresse.ca/le-droit/actualites/gatineau-outaouais/201108/16/01-4426498-des-programmes-culture-et-loisirs-livres-en-anglais-seulement.php :

Dans le quartier Rivermead, à Aylmer

Des programmes culture et loisirs livrés en anglais seulement

Des résidents francophones du quartier Rivermead, à Aylmer, ont eu la mauvaise surprise de ne recevoir que la version anglaise du programme culture et loisirs de la Ville de Gatineau, à la suite d’une erreur lors de la distribution du document.

Une résidente du quartier Rivermead, qui désire garder l’anonymat, a été surprise et déçue de recevoir, il y a quelques jours, le programme produit par le Service des arts, des lettres et de la culture rédigé dans la langue de Shakespeare.

Sa fille, dont le domicile est situé dans le même quartier, a reçu une copie similaire dans sa case postale.

« Je suis bilingue, mais de là à lire ma correspondance en anglais dans ma propre ville, je ne suis pas d’accord », indique la dame.

Cette dernière a fait une plainte auprès de la Ville et a demandé à recevoir trois exemplaires du programme en français. L’employé responsable du dossier lui a toutefois répondu qu’il serait impossible de lui envoyer autant d’exemplaires et qu’il ignorait quand il serait possible d’effectuer l’envoi.

« J’ai insisté pour en avoir deux et l’employée a fini par accepter, mais je ne sais toujours pas quand ils vont arriver. Ma fille doit inscrire ses enfants à des activités et je veux moi aussi participer à des ateliers. J’espère seulement qu’on sera capable d’envoyer nos inscriptions avant la date limite », indique la résidente, inquiète.

Erreur de distribution

À la Ville de Gatineau, on indique qu’une version anglaise du programme de culture et loisirs est habituellement distribuée avec une version française dans les boîtes aux lettres des résidents du secteur Aylmer.

Selon le Service des communications de la Ville, le distributeur aurait omis de donner la version française sur une route très précise, située dans le quartier Rivermead.

Ce dernier a avoué son erreur, en fin de journée, hier, et devrait procéder dès aujourd’hui à la distribution des programmes en français dans les 900 résidences touchées.


Adresse utile :

Maire@gatineau.ca