PLAINTES ET FRANCISATION DES ENTREPRISES

Dans le contexte du recul du français au Québec, Impératif français s’inquiète de la baisse du nombre de plaintes déposées auprès de l’Office québécois de la langue française (OQLF) et en appelle à l’engagement des citoyens pour faire respecter la langue française.

Gatineau, le 2 septembre 2011 – Malgré un recul du français affirmé depuis plus de 20 ans et accéléré depuis les dernières années, Impératif français observe un recul dans le nombre de plaintes déposées auprès de l’Office québécois de la langue française (OQLF) ainsi que dans celui des plaintes transmises par l’OQLF au Procureur général du Québec pour dénoncer le non-respect des droits linguistiques fondamentaux des Québécois et Québécoises.

Impératif français rappelle que le dépôt de plaintes auprès de l’OQLF reste l’outil efficace permettant d’intervenir auprès des entreprises de 50 employés ou moins afin de redonner au français la place qui est la sienne.

« Il est nécessaire de relancer la dynamique de francisation des petites et moyennes entreprises, notamment dans les commerces de détail, en redonnant de l’importance au mécanisme des plaintes comme outil citoyen servant à veiller aux droits des Québécois », de déclarer le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault.

Pour célébrer l’arrivée du 35e anniversaire de l’adoption de la Charte de la langue française, Impératif français invite les citoyens à déposer un plus grand nombre de plaintes. Les motifs sont nombreux et concernent la langue de travail, la langue de recrutement des employés, celle des communications internes des entreprises, ainsi que la langue utilisée avec les ordres professionnels. Les motifs de plaintes peuvent également toucher la langue de service, la langue d’affichage, la langue de présentation des produits, des sites web, des dépliants, des contrats, des factures et des reçus, des jeux vidéo, des logiciels, des inscriptions sur les produits, etc.

Impératif français invite les citoyens à participer à la francisation des entreprises en déposant une plainte chaque fois qu’ils se trouvent dans une situation témoignant du non-respect de leurs droits. « C’est par leur engagement que les citoyens combattront activement la délinquance et l’arrogance. »

Nous invitons le gouvernement et l’OQLF à participer plus efficacement à la francisation des entreprises en diffusant largement le formulaire de plainte, en accélérant le traitement des plaintes et en imposant des sanctions sévères aux entreprises délinquantes. « Après tout, la Loi 101 est en vigueur depuis près de 35 ans! »

On trouvera le formulaire de plainte dans le site Web de l’OQLF à : http://www.oqlf.gouv.qc.ca/francisation/respect/plainte.html

Impératif français
www.imperatif-francais.org

Imperatif@imperatif-francais.org