MANIFESTATION « MONTRÉAL FRANÇAIS »

Manifestation pour l’AFFICHAGE et la LANGUE de COMMERCE EN FRANÇAIS !

Manifestation pour l'AFFICHAGE et la LANGUE de COMMERCE EN FRANÇAIS !

Heure  : samedi 5 novembre · 14 h – 15 h 30
Lieu : DÉPART : Square Cabot (métro Atwater, devant le Futur Shop)
Exigeons que l’affichage des commerces montréalais se francise !
Exigeons d’être servis en français au centre-ville de Montréal et ailleurs dans la région métropolitaine !
Descendons dans la rue pour le français. Soyons nombreux! Vive Montréal français! Vive le Québec français !


Le Mouvement Montréal français organise sa troisième manifestation de l’automne. Elle aura pour thème l’affichage et la langue de commerce. La marche se fera au cœur du centre-ville de Montréal, sur la rue Sainte-Catherine, où le laisser-aller dans le service à la clientèle est de plus en plus frappant. Nous revendiquons que soient francisés au maximum l’affichage, la langue de travail et celle du service à la clientèle. Il est fondamental que la Loi 101 ait une prise ferme dans ce secteur d’application. Montréal constitue LA métropole francophone d’Amérique, et le français doit prédominer dans les commerces autant en façade que dans les milieux de travail.

Depuis quelques années, un glissement rapide s’effectue dans les commerces de la région métropolitaine de Montréal, où l’anglais occupe de plus en plus de place. Lorsque nous jetons le regard sur l’affichage en marchant dans les rues du centre-ville ou dans certains quartiers plus industriels, il est à se demander si Montréal n’est pas devenue une ville anglophone. Force est de constater que les infractions se multiplient à vue d’œil. Plus encore, il semble que le phénomène se soit propagé en périphérie de l’île de Montréal. Le reportage de JE parut le 23 septembre dernier faisait état de la situation à Laval et sur la Rive-Sud où «de nombreux commerces transgressent la Charte de la langue française… en toute impunité ».

Pour ce qui est du service à la clientèle, il ne suffit que de passer d’un commerce à l’autre dans le centre-ville de Montréal pour s’apercevoir de la présence de plus en plus importante de commis unilingues anglophones. On se rappellera bien la démarche de la journaliste Noée Murchison en 2008, qui s’était fait engager dans une quinzaine de commerces montréalais en feignant de ne parler que l’anglais. Plusieurs de ces emplois étaient dans le domaine du service à la clientèle.

Finalement, l’anglais est devenu aujourd’hui un facteur d’embauche discriminant pour les unilingues francophones, qu’ils soient nés au Québec ou ailleurs. Cette situation est inacceptable.

Nous comptons sur la présence du plus grand nombre de citoyens québécois à cette manifestation d’envergure. Il est impératif pour l’avenir du français au Québec que Montréal demeure une ville francophone. L’implication de tous ceux qui ont la langue française à cœur est essentielle à sa pérennité.

Cette manifestation se veut un évènement festif et familial. Nous vous invitons à amener vos enfants et amis avec vous. Le français est la langue commune de tous les Québécois. Il s’agit du plus puissant facteur de cohésion sociale.