MAGOG DÉMASQUÉE!

Anglicisation institutionnelle dans la région de Magog

MagogPromotion de l’unilinguisme anglais et du non-apprentissage du français dans la région de Magog avec l’appui de l’OQLF, la Ville de Magog, le CSSS…

Nous avons pu constater que le Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog (CSSSM) distribue sur son territoire un bottin de ressources pour les aînés qui est intégralement bilingue, ce qui constitue une infraction aux règlements de la Charte de langue française. En effet, les organismes qui relèvent du Ministère de la Santé et des services sociaux du Québec sont tenus d’utiliser uniquement le français lorsqu’ils s’adressent à la population en général (voir document Aide-mémoire OQLF Santé service social). Seuls les établissements reconnus par le ministère comme ayant une vocation bilingue échappent à cette règle, mais ce n’est pas le cas du CSSS de Memphrémagog. Au mois de mai 2011, le Mouvement estrien pour le français a adressé une plainte à ce sujet à l’Office québécois de la langue française (OQLF) et à la Direction du CSSS Memphrémagog. L’Office nous a répondu que cette pratique était acceptable, contredisant ses propres directives aux organismes du ministère de la Santé et des services sociaux.

Du côté de la Ville de Magog, le M.E.F. a été informé de la diffusion par la Ville d’avis bilingues concernant les factures d’électricité, le renouvellement des enregistrements d’animaux domestiques et l’interruption temporaire de la fourniture d’eau courante. Ici encore, il s’agit d’une infraction à la charte, puisque Magog n’est pas reconnue comme une municipalité bilingue : les avis destinés à la population doivent être rédigés en français uniquement. En septembre dernier, le M.E.F. a envoyé une plainte à l’OQLF. L’Office ne semble pas voir de problèmes dans cette pratique et en fait même la promotion en invoquant l’article 89 de la loi, « qui permet l’utilisation d’une autre langue. » Ce faisant, l’Office ouvre la porte à une anglicisation intégrale de toutes les communications du gouvernement et des municipalités du Québec.

La démographie de la région de Magog ne justifie aucunement ce dérapage vers le bilinguisme institutionnel. Les données de l’Agence de la santé et des services sociaux de l’Estrie montrent que la proportion d’habitants de la MRC de Memphrémagog qui ne connaît pas le français est à peine de 6,9 %. La grande majorité des personnes qui habitent la région est donc en mesure de comprendre des avis rédigés en français. Le M.E.F. va continuer à exercer des pressions pour que ces pratiques de bilinguisme institutionnel soient abandonnées, et nos membres de la région de Magog sont encouragés à porter plainte auprès de la ville de Magog, du CSSS et de l’OQLF pour manifester leur opposition au bilinguisme institutionnel.

Du français, il en faut plus, pas moins!

Éric Deland
Sherbrooke (Québec)

Adresses utiles :

Yves Bolduc
Ministre de la Santé et des Services sociaux
ministre@msss.gouv.qc.ca

OQLF
plaintes@oqlf.gouv.qc.ca et info@oqlf.gouv.qc.ca

Ville de Magog
info@ville.magog.qc.ca

CSSS de Magog
http://csssm.santeestrie.qc.ca/fr/

Agence de la santé et des services sociaux de l’Estrie
http://www.santeestrie.qc.ca/