L’OQLF A GATINEAU À L’OEIL

Publipostage en anglais et site web presque intégralement bilingue

Patrick Duquette
Le Droit

L’Office québécois de la langue française (OQLF) s’apprête à tomber à bras raccourcis sur la Ville de Gatineau, a appris LeDroit. Après les primes au bilinguisme, l’organisme a dans sa mire la distribution illégale de dépliants en anglais et le site Web bilingue de la Ville.

L’intervention imminente du chien de garde la loi 101 ne sera pas une surprise pour la Ville de Gatineau. Le conseil municipal a été prévenu, voilà quelque temps, qu’il était minuit moins une et que l’OQLF s’apprêtait à débarquer. « C’est une question de temps », a confié une source au fait du dossier à la Ville.

Sur le même sujet : http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2011/bravo-gatineau-recule.html