LES AGRESSIONS SE MULTIPLIENT !

Stephen HarperLe gouvernement conservateur nomme à sa cour politique, la Cour Suprême du Canada, un autre juge unilingue anglais, Michael Moldaver, qui demain décidera in English de la légalité des lois québécoises et de l’application des lois canadiennes à la francophonie et au Québec. « Le juge Michael Moldaver a fait l’objet de critiques parce qu’il ne parle pas français. Pour cette raison, le Nouveau Parti démocratique a dénoncé le choix du gouvernement, tout comme le Barreau du Québec. » (Radio-Canada)

Le gouvernement conservateur vient de nommer un vérificateur général incapable de parler français : «  Le premier ministre Stephen Harper a annoncé hier que Michael Ferguson serait le nouveau vérificateur général du Canada. M. Ferguson remplace donc définitivement la précédente vérificatrice générale, Sheila Fraser, partie en mai dernier. (…) Il ne parle pas français, mais promet de l’apprendre. » (Le Devoir)

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper s’apprête à adopter le projet de loi C-17 qui exempte  certaines sociétés fédérales actuelles ou futures de l’obligation de respecter certaines dispositions de la Loi sur les langues officielles en plus de soustraire Air Canada « de l’application de l’article 25 de la Loi sur les langues officielles… ».

Air Canada, avec l’appui du gouvernement conservateur, impose à son personnel une convention collective qui exige des francophones qu’ils renoncent à leurs droits et à l’égalité de leurs droits avec ceux de leurs collègues anglophones : « The Parties agree to prepare and print English and French versions of the Collective Agreement within six (6) months of ratification. However, for this Collective Agreement, the timelines for the publication of the French version is waived. »

Nous ne parlerons pas ici du registre des armes à feu, bien que…

Devant cette succession d’agressions, Impératif français invite l’ensemble de la société canadienne, plus particulièrement le Québec et la francophonie, à exercer toutes les pressions nécessaires pour que cessent les provocations du gouvernement fédéral.

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications