LE FRANÇAIS AU QUÉBEC

Yves-François BlanchetL’article premier de la Charte de la langue française stipule que « le français est la langue officielle du Québec. »

Par conséquent, le français doit être la seule langue utilisée par les élus et autres représentants de l’État dans toutes leurs fonctions et interventions «officielles».

Qui plus est, en préambule de sa propre Politique linguistique, le gouvernement affirme de façon explicite que : « le français est à la fois la langue commune servant naturellement de moyen de communication publique entre les Québécois et les Québécoises de toute langue et de toute origine ». Dans cette même Politique, il est même spécifié que « L’Administration privilégie l’unilinguisme français dans ses activités afin de bien marquer le fait que le français est à la fois la langue officielle et la langue normale et habituelle de l’Administration et de l’espace public ainsi que l’instrument premier de la cohésion sociale du Québec. » Que voulez-vous de plus ?

Jean-Marc FournierTout est dit ! L’article premier de la Charte, la Politique linguistique gouvernementale et le bon sens créent des devoirs incontournables pour les élus et les représentants de l’État, dont celui de n’utiliser que le français dans toutes leurs fonctions et interventions « officielles ».    

Impératif français prend bonne note des engagements du ministre Jean-Marc Fournier et du porte-parole de l’opposition officielle en matière de langue, Yves-François Blanchet, qui se sont engagés à ne tenir dorénavant leurs conférences de presse que dans la langue officielle du Québec. Nous souhaitons que l’ensemble du gouvernement et du Parlement ainsi que l’Administration publique aient aussi saisi le message.

Sinon, nous espérons que les journalistes et la population seront là pour leur rappeler leurs responsabilités, d’autant plus que le bureau du premier ministre aurait affirmé qu’aucune règle n’impose le bilinguisme aux ministres. A fortiori, à l’ensemble des élus !

À suivre !

Source :

Impératif français
Recherche et communications
www.imperatif-francais.org
Imperatif@imperatif-francais.org