LA GUERRE DE 1812

Stephen HarperExtrait de Cyberpresse publié le 13 octobre 2011 à 05h30

La Guerre de 1812, un bienfait pour les francophones d’Amérique du Nord ?

De la fiction, s’indigne un historien

À l’approche du bicentenaire de la Guerre de 1812, le député de Nepean-Carleton, Pierre Poilievre, a affirmé hier que si le conflit s’était soldé par une victoire américaine, « l’identité francophone du Québec et du Canada n’existerait plus ». Un point de vue révisionniste, rétorque le professeur Pierre Anctil.

Célébration d’un illustre passé militaire ou fiction historique ? Pour le professeur Pierre Anctil, cela ne fait pas de doute : le gouvernement conservateur tombe dans le piège du révisionnisme avec ses célébrations du bicentenaire de la Guerre de 1812, dévoilées en grande pompe hier.

Six ministres et députés conservateurs éparpillés aux quatre coins du pays ont dévoilé simultanément, hier, les grandes lignes des célébrations du bicentenaire de la Guerre de 1812. Au coût de 28 millions $, une multitude d’activités et de célébrations auront lieu tout au long de l’année prochaine pour commémorer ce conflit, « et rappeler le souvenir de Canadiens qui ont uni leurs efforts pour défendre le Canada, lui ainsi assurant un destin indépendant ».

Au Musée canadien de la guerre, à Ottawa, le député de Nepean-Carleton, Pierre Poilievre, a souligné que si la guerre s’était terminée autrement, « l’identité francophone du Québec et du Canada n’existerait plus ».

Cette affirmation en fait sursauter plus d’un, dont l’historien Pierre Anctil, ancien directeur de l’Institut d’études canadiennes de l’Université d’Ottawa.

« C’est un peu de la fiction, tout ça, lance l’expert. Chose certaine, le fait français ne doit pas sa survie à la bienveillance de l’Empire britannique. Et quand on parle de (la défense du Canada) il faut savoir que l’identité canadienne n’existait pas. Les troupes britanniques défendaient les territoires nord-américains de l’Empire (britannique). »

Plus de détails dans LeDroit du jeudi 13 octobre ou sur ledroitsurmonordi.ca.

Le site internet 1812 : http://www.1812.gc.ca/