LA BANQUE NATIONALE ÉCHOUE

Extrait du blogue de Jean-François Lisée :

Pourquoi la Banque Nationale échoue au français 101

Deux étages de la grande tour de la Banque Nationale, en plein coeur du Vieux Montréal, sont une zone protégée. Une zone Speak English.

L’établissement de cette zone illustre à merveille ce qui peut se passer lorsque la loi 101 ne s’applique pas — et elle ne s’applique pas à 10% des salariés québécois, dont ceux des banques.

Le premier geste interdit par la loi 101 — mais pas par la loi canadienne qui régit les banques — est d’embaucher comme cadre supérieur un unilingue anglais qui impose, par sa déficience linguistique, un environnement de travail en anglais.

Qui oblige donc des francophones montréalais à travailler en anglais.

La suite : http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/pourquoi-la-banque-nationale-echoue-au-francais-101/11094/#more-11094