GOUVERNEMENT CONSERVATEUR ET FRANCOPHONIE

Stephen HarperLa stratégie du gouvernement fédéral conservateur ne fait pas de doute. La liste suivante non exhaustive des situations et des mesures adoptées ou appuyées par ce gouvernement contre le français, la francophonie et le Québec est éloquente :

  • Jeux olympiques en anglais
  • Unilinguisme anglais des juges de la Cour suprême du Canada
  • Fonction publique fédérale dont près de 95 % des postes exigent la connaissance de l’anglais
  • Valorisation des symboles monarchistes anglo-saxons
  • Multiples récidives des sociétés fédérales aux pratiques d’humiliation des francophones (ex., Air Canada)
  • Recul du français au Canada et au Québec
  • Assimilation des francophones hors Québec
  • Jugement de la cour « politique » fédérale, la Cour suprême, contre la Charte de la langue française pour le retour au Québec des écoles passerelles anglicisantes
  • Et la plus récente : suppression de postes au Bureau de la traduction

Il est évident que par toutes ces situations et mesures, le gouvernement conservateur choisit de banaliser ou de saper certains grands fondements du Canada : reconnaissance des droits linguistiques des francophones, égalité des nations, bilinguisme des institutions fédérales, etc.

Impératif français dénonce la vision « suprémaciste » anglo-saxonne que le gouvernement conservateur cherche ainsi à imposer au Canada, au Québec et à la francophonie canadienne.

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

C.P. 449, succ. Aylmer
Gatineau (Québec)
J9H 5E7
Tél. : 819 684-8460
Téléc. : 819 684-5902
www.imperatif-francais.org
Imperatif@imperatif-francais.org