FUSION MERIDIAN ET DESJARDINS CREDIT UNION

La devise de Desjardins est : « Coopérer pour créer l’avenir ». Auraient-ils oublié d’ajouter…en anglais!

Alphonse DesjardinsTous se rappelleront l’histoire du « Guide des indicateurs économiques des principaux pays industrialisés » disponible en anglais seulement au sujet duquel nous écrivions « après son virage linguistique en faveur du bilinguisme, Desjardins innove de nouveau en favorisant l’unilinguisme anglais. »

Au Québec, le mouvement d’anglicisation systématique au sein de Desjardins progresse. Le mouvement anglicise de plus en plus ses relations avec le public, sa clientèle et ses membres. Par exemple, il n’est pas rare d’entendre Desjardins accorder sur ses boîtes vocales la priorité à l’anglais avec son Press 9 au début offrant ainsi à tous et à toutes l’accès en premier au message en anglais avant que le message en français ne soit entièrement entendu!  Desjardins ne veut surtout pas exposer les anglophones ou les allophones du Québec à un message en français!

Et ça continue!

Dix mois après l’annonce de la fusion Meridian et Desjardins Credit Union, voici le message d’exclusion que l’on peut désormais lire sur le site Web unilingue anglais de Meridian Desjardins Credit Union à http://www.meridiancu.ca/dcu/Pages/default.aspx :

« Avis aux membres francophones

Veuillez noter qu’à compter du 1er juin 2011 toute la correspondance que vous recevrez de nous sera rédigée en anglais seulement. Nous nous excusons pour tout inconvénient que cette situation peut vous causer. »

Question de mieux faire passer son impudence, Desjardins, au lieu d’embaucher du personnel maîtrisant le français ou des traducteurs, a trouvé la solution : « Nous nous excusons pour tout inconvénient que cette situation peut vous causer »!

Alphonse Desjardins ne repose sûrement pas en paix lorsqu’il voit ce que certains font de son œuvre!  

Desjardins met à votre disposition dans son site Web une page commentaire à http://www.desjardins.com/fr/communiquer/nous-ecrire.jsp