SE FAIRE MARCHER SUR LES PIEDS

Extrait du Journal de Montréal à l’adresse http://lejournaldemontreal.canoe.ca/journaldemontreal/chroniques/richardmartineau/archives/2010/07/20100715-063906.html

Il y a deux semaines, j’ai pris l’avion avec ma femme et mes enfants. Un vol Air Transat en direction de l’Europe.

Dialogue de sourds

Pendant le vol, ma femme demande à une agente de bord si elle peut avoir un jus d’orange pour le petit.

«What ?»

«Un jus d’orange, s’il vous plaît…» «What ?»

«Vous ne comprenez pas le français ?» de demander ma femme.

«No, no…», répond l’agente de bord, excédée.

«Comment ça se fait ? lui demande ma femme en anglais. À ce que je sache, Air Transat est une compagnie québécoise. C’est la moindre des choses d’être servie en français à bord d’un transporteur aérien basé à Montréal, non ?»

L’agente de bord hausse les épaules.

«Je viens de Toronto, répond-elle en anglais, et quand j’ai été embauchée, on ne m’a pas demandé si je parlais français, ce n’était pas important…»

Pour lire la suite: http://lejournaldemontreal.canoe.ca/journaldemontreal/chroniques/richardmartineau/archives/2010/07/20100715-063906.html