QUÉBEC MENACE LES CLASSES DE FRANCISATION

Une nouvelle qui concerne tout le monde !
Compressions budgétaires – Québec abolit 31 classes de francisation
Robert Dutrisac, 9 avril 2010 Québec

Yolande James
Ce sourire béat en dit long!

Québec — Les compressions décrétées par Québec n’épargnent pas la francisation des immigrants. Le ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles (MICC) abolit 31 classes de français pour les nouveaux arrivants, ce qui représente une économie de 5 millions.

Ce sont 21 classes de français écrit et 10 classes de perfectionnement en français oral qui seront retranchées des 300 classes de français à temps complet destinées aux immigrants, a-t-on confirmé, hier, au ministère. Cette coupe touche environ 600 des 12 000 immigrants inscrits à des cours de français à temps complet.

Au Syndicat des professeurs de l’État du Québec (SPEQ), qui représente les 400 professeurs de français du MICC, on craint que cette compression vienne allonger les listes d’attente. Son président, Luc Perron, a signalé hier que le Québec devrait accueillir 55 000 immigrants en 2010, soit 3000 de plus que l’an dernier, ce qui contribuera à accroître la demande pour des cours de français. «Si on ne se donne pas les moyens pour franciser les immigrants, on va effectivement laisser la métropole s’angliciser de plus en plus», a déploré Luc Perron.

Afin de répondre à la demande accrue l’an dernier, la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Yolande James, avait affecté des crédits supplémentaires pour la francisation des immigrants, portant de 62 à 72 millions en cours d’année les sommes qui y sont consacrées annuellement. Le nombre de classes est passé de 220 à 300 à la fin de 2009-2010.

Abolies à compter de mai, les classes de perfectionnement en français écrit étaient destinées à des immigrants scolarisés dont la profession exige d’eux la capacité de produire des textes. Le ministère invite ces immigrants à suivre un cours en ligne ou à s’inscrire à un cours à temps partiel cet automne. En poursuivant des études à temps complet, les immigrants reçoivent une allocation de quelque 130 $ par semaine, ce qui
n’est pas le cas pour les cours à temps partiel.

Selon Luc Perron, les cours à temps complet donnent de bien meilleurs résultats. Pour protester contre cette coupe qui prive de travail une trentaine de ses membres, le syndicat organise lundi une manifestation devant les bureaux de la ministre à Montréal.

***********************

Alerte à tous ceux et celles qui peuvent se libérer lundi sur l’heure du midi!

Protestons en grand nombre devant les bureaux de la ministre Yolande James contre sa décision de couper des classes de français pour les immigrants alors que nous savons que le gouvernement Charest devrait plutôt intensifier et augmenter ces cours de français et d’intégration pour ces nouveaux Québécois!

Lundi 12 avril 11 h 45 devant les bureaux de la ministre Yolande James 360 Mc Gill (métro Square Victoria).

Plus d’information :
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/286617/compressions-budgetaires-quebec-abolit-31-classes-de-francisation

http://www.montrealfrancais.org/node/1741

Georges Le Gal
S.V.P., faire circuler!

Adresses utiles :
Yolande James
Ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles
yolande.james@micc.gouv.qc.ca

Christine St-Pierre
Ministre responsable de la Charte de la langue française
ministre@mcccf.gouv.qc.ca