POUR BIEN COMMENCER L’ANNÉE : LA FÊTE DES ROIS D’IMPÉRATIF FRANÇAIS

Une 36e Fête des Rois pour bien commencer l’année!

Extrait de www.expressottawa.ca

Un article de Patrick Voyer

Roi - ReineAnne Gros et Luc Meunier ont été couronnés reine et roi de la soirée l’an dernier

Les années passent et la Fête des Rois d’Impératif français demeure. Celle de 2011, le 8 janvier au Centre Aydelu du secteur d’Aylmer, sera la 36e.

Le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, manque de superlatifs pour décrire cet événement et inviter la population à y participer. Le succès est tel, selon lui, que le terme «incontournable» est suffisant. «L’Outaouais vient célébrer le début de la nouvelle année avec nous, les gens viennent heureux de partout. C’est une soirée féérique, intense, unique au Québec je dirais.»

La Fête des Rois ne manque pas d’activités pour tenir en haleine les convives jusqu’aux petites heures: danses folkloriques diverses, défilé des rois mages, le fameux gâteau avec le pois et la fève… Sans oublier que les participants costumés risquent de voyager plus rapidement dans le temps. Tenue de cour royale ou habits traditionnels, rien n’est exclus! Évidemment, ce n’est pas un pré-requis obligatoire…

On couronnera aussi le roi et la reine de l’année, les «gouverneurs» du royaume de l’Outaouais. Leur rôle, bien que symbolique, doit être pris au sérieux selon Jean-Paul Perreault. «Ils doivent s’assurer que dans l’ensemble du royaume, ça se passe en français; qu’on se divertisse, qu’on travaille en français, que les sujets du royaume soient heureux d’être francophones et fassent la promotion de la francophonie. Et en Outaouais, ajoute-t-il, c’est un travail de tous les jours, ça les tient occupés!»

Aucune discrimination dans ce beau grand royaume, lance M. Perreault, tant que la condition numéro un est remplie: «Le roi et la reine leur disent que le royaume est fier de les accueillir en français et qu’ils sont les bienvenus de développer ce royaume en français.»

La langue française est aussi importante à la Fête des Rois que le volet historique de l’événement. «On associe tout ça à l’histoire du Québec, de la Nouvelle-France surtout, tout en valorisant les traditions folkloriques. Cela crée une chimie tellement unique!

La chimie se fait aussi sentir du côté des participants. «C’est plus qu’une fête intergénérationnelle, c’est multigénérationnel! Il y a beaucoup de jeunes, car la musique folklorique est importante pour eux», croit Jean-Paul Perreault. Ce mélange des âges augure bien pour le futur de l’événement et la relève de l’organisation!

Le 8 janvier à 20h, au Centre Aydelu (94, rue du Patrimoine, secteur d’Aylmer). Billets pour adulte en prévente jusqu’au 6 janvier aux endroits suivants: secteur d’Aylmer, chez SOL Épicerie Santé, 186, ave. de la Colline; secteur de Gatineau, À L’Échelle du Monde, 74, boul. Gréber; secteur de Hull et Ottawa, aux librairies du SOLEIL. Il est aussi possible d’acheter ses billets en ligne à www.imperatif-francais.org.