LES DÉPANNEURS COUCHE-TARD

Montréal, le 28 juin 2010

Madame, Monsieur,

Étant client de votre chaîne de dépanneurs Couche-Tard, j’ai remarqué récemment que le message d’accueil de certains terminaux interac indique maintenant « welcome/bonjour ». Au lieu du message d’accueil de nombreuses années : « bonjour/welcome ».

Une modification qui est due, selon un commis, à un changement de puce électronique qu’effectue présentement un sous-traitant dans l’ensemble de votre réseau du Québec.

Étant donné l’exemplarité de votre entreprise quant à la place accordée au français dans vos dépanneurs, il est raisonnable de croire que vous n’avez pas autorisé la diffusion d’un message d’accueil donnant la préséance à l’anglais. Ce qui signifie donc qu’on est en train de vous faire le coup du « welcome/bonjour ».

Cela survient lorsqu’une tierce partie décide de façon unilatérale de remplacer la formule normale du message d’accueil d’un appareil interac « bonjour/welcome » par « welcome/bonjour ». Sachez toutefois que vous n’êtes pas les seuls.

La chaîne de boulangeries Première Moisson, entre autres, s’est fait faire le coup par Moneris Solutions (une co-entreprise de la Royal Bank of Canada et de la Bank of Montreal). Mais heureusement, elle est revenue à la formule normale qui donne la préséance au français.

La Société des Alcools du Québec, quant à elle, s’est fait faire le coup du « welcome/bonjour bonjour/welcome » lorsque la Toronto Dominion Bank est devenue son fournisseur.

À la même époque, les pharmacies Jean Coutu avaient également hérité de la formule de la SAQ au moment où Moneris Solutions prenait la relève de Desjardins. Mais elles sont revenues à la formule normale au changement d’appareils.

Étant maintenant mis au courant de la situation, j’ose croire que comme d’autres vous n’accepterez pas l’état de fait qui s’installe dans votre chaîne de dépanneurs et prendrez les mesures nécessaires pour que des correctifs soient apportés.

Espérant que cette missive porte fruit, veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Yves Lepage

c. c. Impératif français