LA LANGUE FRANÇAISE EN DANGER?

par Dimitri Boisdet, Le Monde 12.09.10

La langue française est l’objet de débats récurrents sur sa santé et son avenir. D’un côté, le post colonialisme, la perte d’influence géopolitique de la France et la mondialisation sont quelques-unes des raisons ayant mis la diffusion et la pratique du français dans une situation nouvelle. L’arrivée d’Internet et la domination de l’anglais en son sein ont aiguisé davantage encore le constat. D’un autre côté, la langue telle qu’elle est aujourd’hui pratiquée par nos contemporains (politiques, journalistes, footballeurs, lycéens, internautes, etc.) soulève de nombreuses interrogations. Des voix s’élèvent ainsi régulièrement pour défendre notre langue — tant dans sa qualité propre que pour sa place dans le monde — et pour vouloir la sauver de dangers pourtant pas forcément bien identifiés.

La tendance est généralement dans le « ce n’est pas nous, c’est la faute à ». Nous pouvons certes blâmer d’incertains coupables et trouver des boucs-émissaires, mais comme pour tout problème, le chemin des recherches de solutions ainsi suivi n’est rarement très honnête ni convaincant. Il s’agit, en tant que francophones, de véritablement identifier les natures et origines des écueils, et de se pencher sur les éléments constitutifs de ceux-ci pour y remédier correctement chaque fois que nous pouvons nous-mêmes le faire.

Pour la suite : http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2010/09/12/la-langue-francaise-en-danger_1410092_3232.html