« UN GESTE LÂCHE »!

Compressions dans les cours de français aux immigrants – UN GESTE LÂCHE AUX CONSÉQUENCES ÉNORMES

La députée de Rosemont et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration, Louise Beaudoin, et le député de Deux-Montagnes et porte-parole en matière de communautés culturelles, Benoit Charette, dénoncent avec vigueur la décision
de la ministre de l’Immigration, Yolande James, qui a choisi de sabrer dans le financement des cours de francisation pour les nouveaux arrivants.

Les deux députés étaient d’ailleurs présents aujourd’hui à une manifestation organisée par les professeurs des cours de francisation et leurs étudiants, réclamant à la ministre James qu’elle revienne sur sa décision.

2000 IMMIGRANTS MANIFESTENT : ILS VEULENT APPRENDRE LE FRANÇAIS ET LE
GOUVERNEMENT LEUR DIT NON!

«Aujourd’hui, ils étaient plus de 2000 immigrants à Montréal manifestant leur désapprobation face à cette mauvaise décision. Ces personnes souhaitent apprendre le français mais le gouvernement Charest vient de leur répondre qu’il n’en est pas question. C’est inacceptable!, a dénoncé Benoit Charette. En refusant de revenir sur sa décision, la ministre James compromet l’intégration de centaines de nouveaux arrivants», a-t-il poursuivi.

La députée de Rosemont n’en revient pas des choix budgétaires faits par la ministre James. «Faire sa part comme le gouvernement prétend, c’est faire des choix qui peuvent amener à faire les choses différemment dans les services administratifs, pas dans les services directs et aussi essentiels. C’est aberrant et totalement incohérent avec les discours gouvernementaux. C’est donc dire, qu’encore une fois, la ministre James parlait pour ne rien dire l’an dernier quand elle affirmait qu’elle avait à coeur l’intégration réussie pour les nouveaux arrivants», a soutenu Mme Beaudoin.

«Comment ne pas être inquiet de l’avenir de la langue française à Montréal quand le gouvernement libéral Charest prend des décisions aussi injustifiables? Comment ne pas s’inquiéter du fait que le gouvernement, par lâcheté, refuse d’offrir tous les outils nécessaires aux nouveaux arrivants pour une intégration réussie? La ministre James doit réaliser la bêtise qu’elle s’apprête à commettre», ont conclu les députés.

Extrait de http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Avril2010/12/c9682.html