« MICHAUD BAFOUÉ!? »

« Michaud bafoué !? » NON pas. Certainement pas seulement lui… Ce sont NOS droits et libertés qui l’ont été.

Que des députés soient amenés à résipiscence et s’excusent du mal qu’ils m’ont causé, voilà qui jette un peu de baume sur une plaie ouverte. Mais là n’est pas l’essentiel. Tant et aussi longtemps que l’Assemblée nationale du Québec  ne corrigera pas ses règlements caducs et infâmes qui l’autorisent à traîner un citoyen dans la boue, elle restera un monument déshonorant d’injustice, élevant l’opprobre au rang de vertu et l’infamie récompensée. En somme, un parlement de république de bananes. Le peuple québécois mérite mieux que cela.

Yves Michaud

2 novembre 2010

 


 

Gilles BousquetAffaire Michaud-Bouchard
Quel député s’est excusé aujourd’hui

ou s’est expliqué clairement ?
Gilles Bousquet   1er novembre 2010

Pierre CloutierAffaire Michaud
Petite histoire d’une infâmie

Pierre Cloutier   1er novembre 2010

 

Dans ces titres qui précèdent… ce qui compte ce ne sont pas les excuses de chacun. M. Michaud n’en a que faire. Ce qui compte c’est que l’Assemblée nationale admette en tant qu’institution qu’elle a erré. Ce qui compte sur cette base, c’est qu’elle s’interdise à l’avenir d’errer de cette manière au mépris des règles les plus élémentaires du droit et de la justice quand il est question de se transformer en Tribunal, à savoir disposer d’un dossier de mise en accusation reposant sur des faits précis et clairement identifiés comme le précise bien dans Le Devoir-2010 10 30-31-Louis Cornellier-Essais québécois – Trop de prudence, c’est comme pas assezMichaud bafoué,  et… la possibilité pour les intimés de pouvoir être entendu, AUDI ALTERAM PARTEM. Comment donc M. Landry n’y a pas pensé… Comme quoi !? Il faut des pense-bête, des gardes-fou, de nouvelles règles.

En se levant en chambre chacun pour voter ce qui permettrait à l’Assemblée nationale de se rétracter et s’amender, chaque député,e ayant déjà voté cette infâme motion du 14 déc. 2000, se trouverait à se rétracter et amender collectivement ET personnellement, de manière non seulement tangible, contenue dans une même enceinte et non dispersée à tout vent, mais aussi porteuse puisqu’assujettie à une concrète impasse sur la répétition de tels outrages à NOS droits et libertés.

Voilà ce qu’il nous faut obtenir… Voilà ce que précise la pétition endossée avant publication par 82 personnes.

Signerez-vous cette pétition… ?

Affaire Yves Michaud VS L’Assemblée nationale

PÉTITION – L’Assemblée nationale doit se rétracter et s’amender