HOMMAGE À BERNARD ASSINIWI

Jean-Paul Perreault, président du mouvement Impératif français, et Gaston Therrien, président de l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais (AAAO), ont profité de la réunion du conseil municipal de Gatineau du mardi 30 mars pour inviter la Ville de Gatineau à rendre hommage à un grand écrivain cri et québécois, monsieur Bernard Assiniwi.

Dans la lettre remise aux membres du conseil municipal gatinois, ils écrivent : « Il serait indiqué que ce grand humaniste et écrivain francophone et autochtone cri décédé il y a dix ans soit reconnu publiquement pour son excellent travail de reconnaissance de la richesse et de la diversité des nations autochtones et pour sa participation exceptionnelle au rayonnement de la culture d’expression française. »

De plus, ils ont profité de leur passage à l’hôtel de ville pour aussi exhorter le conseil municipal à se saisir de l’occasion pour faire disparaître de l’espace public gatinois le nom de la rue Amherst ainsi nommé pour rendre hommage à l’inventeur de la première guerre bactériologique, un criminel animé par un idéal de génocide.

« Nous connaissons bien peu de peuples dans le monde qui commémorent aussi officiellement et publiquement des criminels! Nous vous invitons donc à envisager très sérieusement la possibilité d’écrire aujourd’hui l’histoire de demain et de changer le nom de la rue Amherst », avant d’ajouter : « nous vous invitons à considérer rebaptiser cette rue du nom de Bernard Assiniwi. »

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
www.imperatif-francais.org
Gaston Therrien
Président
Association des auteurs et auteures de l’Outaouais

*********************
Le 30 mars 2010

Monsieur le maire,
Mesdames les conseillères,
Messieurs les conseillers.
Ville de Gatineau
C. P. 1970, succ. Hull
Gatineau (Québec) J8X 3Y9

Mesdames, Messieurs,

La présente a pour but de vous demander de nommer un lieu public de la ville de Gatineau au nom de Monsieur Bernard Assiniwi afin de lui rendre hommage.

Il serait indiqué que ce grand humaniste et écrivain, francophone et autochtone cri décédé il y a 10 ans, soit reconnu publiquement pour son excellent travail de reconnaissance de la richesse et de la diversité des nations autochtones et pour sa participation exceptionnelle au rayonnement de la culture d’expression française.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas l’ouvre de ce grand homme, nous annexons divers documents qui, nous l’espérons, sauront vous renseigner et vous convaincre. Vous pouvez aussi trouver dans le Web, ou à Bibliothèque et archives Canada, une grande quantité d’articles et de textes qui parlent tous très élogieusement de l’homme et de son ouvre.

Nous espérons que vos critères de sélection pour la nomination de lieux publics correspondent à l’immense apport de cet homme au rayonnement de la culture d’expression française et à la reconnaissance de la diversité des cultures autochtones.

Le président,

Jean-Paul Perreault
Impératif français
www.imperatif-francais.org

Le président,

Gaston Therrien
Association des auteurs et auteures de l’Outaouais

Sur le même sujet :
GUERRE BACTÉRIOLOGIQUE
http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2009/guerre-bacteriologique.html

Adresses utiles :
maire@gatineau.ca
Boucher.yvon@gatineau.ca
pedneaud-jobin.maxime@gatineau.ca
tremblay.maxime@gatineau.ca
Philion.pierre@gatineau.ca
lauzon.stephane@gatineau.ca
angers.luc@gatineau.ca
tasse.denis@gatineau.ca
psenack.stefan@gatineau.ca
goneau.sylvie@gatineau.ca
riel.alain@gatineau.ca
martin.patrice@gatineau.ca
apollon.mireille@gatineau.ca
montreuil.luc@gatineau.ca
laferriere.denise@gatineau.ca
desylva.joseph@gatineau.ca
bouthillette.patsy@gatineau.ca
champagne.nicole@gatineau.ca

Ville de Sherbrooke : www.ville.sherbrooke.ca
Ville de Montréal : www.ville.montreal.ca

P.-S. : Les villes de Sherbrooke et Montréal commémorent également sur leur territoire l’inventeur de la première guerre bactériologique, Amherst, criminel animé par un idéal de génocide.

D’ailleurs, pour donner un peu de concret à l’aspect « inventeur de la première guerre bactériologique », voici un extrait tiré de ses correspondances :

« You will do well to try to innoculate the Indians by means of blankets, as well as every method that can serve to extirpate this execrable race. »

(« Vous feriez bien d’essayer d’infecter les Indiens avec des couvertures, ou par toute autre méthode visant à exterminer cette race exécrable. »)