DES LANGUES QUI ABSORBENT…

FABLE « LA FEMELLE EN CHALEUR »

« C’est quand les accents graves tournent à l’aigu que les sourcils sont en accent circonflexes » PIERRE DAC (Pensées)

Une femelle en chaleur rencontra son bel animal de voisin qui déambulait détendu, serein dans les parages.

Tiens ! Se dit la femelle en chaleur, pourquoi pas lui ? Il est bien beau et il fera bien l’affaire !

Et de l’aborder avec tout le charme exigé pour la circonstance :
-Tu ne veux pas …de moi ? Lui susurra-t-elle ?

-Actuellement, répondit le flegmatique, je n’y pense même pas, bien occupé que je suis à chercher un os dans les environs…

La femelle insista quand même :
-Si tu me dis comment s’appelle le cri du chat je te ferai bénéficier à volonté de mes charmes !

Le flegmatique simula ostentatoirement de réfléchir. Il connaissait bien la réponse mais pour refuser courtoisement « l’alléchante » offre, il décida de donner une réponse fausse :
-Eh bien c’est facile : c’est le beuglement…….

La chienne, irréductible mais rusée, voyant une si belle occasion risquer de s’évanouir déclara pourtant :

-Bravo…… tu as gagné, je suis obligée de céder ……!

 


Ainsi, au sujet des langues qui absorbent sournoisement d’autres langues ! Nous sommes hélas bien tenus d’admettre que les principaux motifs de la destruction insidieuse mais réelle d’une langue sont avant tout, le fait de ses propres utilisateurs.

Je veux dire par là que quelque soit une langue qui risque de mourir, elle mourra des mains même de ses propres sujets et pas tant que cela des mains de ceux qui paraissent être les ennemis de cette langue.

Ainsi, il suffit à certains d’entendre prononcer des sons à l’accent exotique (darling..ok..thank you sir..) qu’ils sont de suite inexplicablement subjugués par ce qu’ils considèrent comme une mélodie.

Ils sont alors de suite mis d’eux-mêmes injustement en position d’infériorité et oublient que derrière la langue, vient toute une civilisation, toute une autre manière d’être qui étouffera forcément leur propre manière d’être. Cela s’appelle un suicide !

Il suffit de la moindre petite opportunité pour …céder.

ABDELMADJID ADOUR