AFFICHAGE COMMERCIAL À QUÉBEC

(Québec) Le marchand de vêtements Urban Outfitters s’installera bientôt rue Saint-Joseph, dans le quartier Saint-Roch, non loin de Mountain Equipment Co-op. Pendant ce temps, Old Navy, American Apparel, The Children’s Place et Feetfirst prospèrent dans les centres commerciaux de Sainte-Foy. La multiplication des noms de commerces en anglais reflète la mondialisation de l’économie et de la culture. Et l’Office québécois de la langue française (OQLF) n’y peut strictement rien. (…)

Ces dernières années, quelques cas flagrants d’anglicisation ont tout de même suscité la grogne populaire. En 2007, la pétrolière Esso a ainsi oublié l’idée de rebaptiser «On The Run» ses dépanneurs Marché Express aux quatre coins du Québec. Le Mouvement Montréal français (MMF) a aussi fait campagne pour conserver les mots «Les cafés» devant Second Cup. Certains établissements de la chaîne ont effectivement gardé la référence française, mais d’autres l’ont évacuée au profit de la seule marque de commerce. Cet hiver, une manifestation a été tenue en Outaouais, où le marchand de matelas Sleep Country s’est affiché en anglais même s’il se fait connaître sous le nom de Dormez-vous? ailleurs au Québec.

Pour lire tout l’article : http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201007/28/01-4302085-affichage-commercial-langlais-simpose-a-quebec.php