AÉROPORT INTERNATIONAL D’OTTAWA

Impératif français dénonce le manque de bilinguisme

Extrait du journal Le Droit

Les francophones n’ont pas à aller aux Jeux olympiques de Vancouver, ou passer par l’Aéroport Pearson de Toronto, pour être accueillis en anglais par les douaniers de l’Agence des services frontaliers du Canada.

Les voyageurs francophones qui arrivent à l’Aéroport international d’Ottawa se font accueillir par « Do you speak English ? » par certains agents de l’Agence des services frontaliers du Canada, un accueil qui est loin de l’« offre active » dans les deux langues officielles que préconise le Commissariat aux langues officielles pour les services aux voyageurs en vertu de la Loi sur les langues officielles.

« On peut se demander à quoi sert le Commissariat aux langues officielles quand on se fait accueillir par un ‘Do you speak English ?’, puis qu’on se fait dire ‘Next !’ parce que le douanier n’a rien compris de ce qu’on disait en français dans l’Aéroport international d’Ottawa, la capitale du Canada », a déploré hier le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois l’offre de service en français à l’Aéroport international d’Ottawa est remise en cause. Des voyageurs francophones s’étaient plaints publiquement de n’avoir pu être servis en français à leur retour d’un voyage à Las Vegas. Aucun douanier francophone n’était disponible lors de leur arrivée, et ils avaient été accueillis par un douanier unilingue anglophone.

(…) Désormais, c’est la confusion pour les voyageurs et les francophones qui sont accueillis par un ‘Do you speak English’… ‘Next’» déplore maintenant le président Perreault.

Ce dernier voudrait donc que le commissaire Graham Fraser intervienne pour exiger que l’Agence respecte les voyageurs francophones avec une offre active et en offrant des services « en tout temps » dans les deux langues officielles à l’Aéroport d’Ottawa.

« Le bonjour, bienvenue, l’accueil et le service en français doivent être là en tout temps à Ottawa sans avoir à le demander ou l’exiger » rappelle le président d’Impératif français.

**********
Adresses utiles :
Ministre responsable de l’Immigration, M. Jason Kenney : Kenney.J@parl.gc.ca
Monsieur Graham Fraser, Commissaire aux langues officielles : http://www.ocol-clo.gc.ca/html/feedback_commentaires_f.php

Pour en savoir plus : http://www.cyberpresse.ca/le-droit/actualites/fonction-publique/201002/03/01-946089-imperatif-francais-denonce-le-manque-de-bilinguisme.php

et sur le même sujet : Welcome to Canada
http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2010/welcome-to-canada.html