VIOLATION FLAGRANTE DE LA CHARTE

Que des entreprises soient écartées de l’appel d’offres uniquement en anglais de la Commission scolaire Western Québec qui, de plus, viole la Charte de la langue française, cela n’est pas important pour l’Office québécois de la langue française (OQLF). Celui-ci, comme réparation, n’exige pas de reprendre la démarche, mais se contente d’un engagement fort incertain pour l’avenir : « L’organisme nous assure que des mesures ont été prises pour que la situation ne se reproduise plus »!!!

Et vite, l’OQLF s’empresse de procéder à la fermeture du dossier : « En conséquence, nous procédons à la fermeture de ce dossier. »

N’est-ce pas, pour l’OQLF, l’équivalent de sanctionner la violation de la loi, pour ne pas dire de l’encourager?

Inquiétant!

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français

Adresses utiles :

Office québécois de la langue française
France.boucher@oqlf.gouv.qc.ca

Secrétariat à la politique linguistique
info@spl.gouv.qc.ca


5865-01 5865-02