TRAVAILLER DANS LA LANGUE NATIONALE DE SON PAYS

CONFÉRENCE DE PRESSE INTERNATIONALE POUR LE DROIT DE TRAVAILLER DANS LA LANGUE NATIONALE DE SON PAYS
Alllocution d’Impératif français

Impératif français invite les gouvernements fédéral et provincial de même que les médias québécois et canadiens à rendre compte d’une conférence de presse internationale pour le droit de travailler dans la langue nationale de son pays, laquelle se tiendra le 9 mars 2009 à l’Assemblée nationale française.

Cette conférence de calibre international réunira des délégations syndicales et patronales, des parlementaires et des universitaires provenant de France, du Québec, d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne, ainsi qu’un grand nombre d’observateurs de partout en Europe.

Impératif français y présentera l’exemple du Québec et de ses législations linguistiques dans le monde du travail, revenant sur les grands facteurs de changement survenus depuis plus de 50 ans, précisant les principaux problèmes rencontrés dans l’atteinte des objectifs de francisation et proposant quelques avenues pour d’éventuelles législations.

Pour Impératif français, l’expérience québécoise témoigne avec éloquence que l’intervention gouvernementale en aménagement linguistique produit d’excellents résultats, à la condition expresse que la volonté politique soit au rendez-vous. Or, cette chose fait défaut chez le présent gouvernement du Québec comme chez l’actuel gouvernement du Canada. La population francophone se sent actuellement délaissée par ses propres représentants tandis que le français tend à faire du surplace voire à reculer sur le marché du travail.

Rappelons en terminant que deux fois plus de francophones travaillent en anglais que d’anglophones travaillent en français dans la région de Montréal et que seulement 42 % des immigrés allophones travaillent « principalement » en français, cette proportion ne cessant d’être en déclin.

De plus, le gouvernement du Canada par sa fonction publique anglicise et défrancise le Québec. Plus de 65 % des emplois de l’administration publique fédérale au Québec exigent la connaissance de l’anglais pour desservir une population anglophone qui ne compte que 8,2 % de la population totale.

Impératif français sera représenté à cette Conférence de presse internationale par monsieur Alain Dubos, médecin écrivain, ancien vice-président de Médecins sans Frontières, initiateur de missions en Orient et en Afrique, acteur et témoin, il fut l’un des pionniers d’une ouvre humanitaire récompensée par le Prix Nobel de la Paix en décembre 1999.

Le document de réflexion d’Impératif français est publié à l’adresse http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2009/imperatif-francais-au-palais-bourbon.html

Source :
Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
819 684-8460
www.imperatif-francais.org
Imperatif@imperatif-francais.org