« SMOKERS’ POLE »

Smokers' PoleLa photo ci-jointe a été prise sur la terrasse d’un café du centre de la ville de Rennes. Elle montre un étroit cylindre d’environ 1m50 de haut portant l’inscription « smokers’ pole » (le mot anglais « pole » désigne un mât, une perche), muni d’un cendrier à son sommet (depuis le décret du 15 novembre 2006 interdisant de fumer, en France, dans les cafés et restaurants, entré en vigueur le 1er janvier 2008, les fumeurs impénitents ont trouvé asile sur les terrasses).

Faudrait-il en conclure que les anglophones sont à ce point plus obtus que les francophones pour comprendre la destination dudit ustensile – alors que l’on voit très vite l’usage qu’en font les consommateurs – qu’il faille le leur expliquer, dans leur propre langue (et surtout pas en français) ? Evidemment pas. Ce n’est jamais qu’une manifestation, après tant d’autres, du conformisme pseudo-moderniste ambiant, d’un snobisme de pacotille, du délire anglomaniaque qui sévit dans le grand et le petit commerce.

Jean-Pierre Busnel
jpabusnel@wanadoo.fr