PLAINTE CONTRE L’ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC

Le 09-06-14 à 21:55, Dominique Beaulieu écrivait :

Par la présente, je porte plainte contre l’Ordre des ingénieurs du Québec pour avoir enfreint l’article 2 de la Charte de la langue française :

Je suis demeuré présent pendant toute la durée de l’assemblée annuelle et notamment pendant l’allocution anglophone de la représentante du PEO (Professional Engineers of Ontario). Je soutiendrai cette plainte et pourrai témoigner si requis.

Je croyais que l’assemblée annuelle de l’an dernier et de l’année précédente étaient des épisodes isolés, mais je constate qu’il y a récidive sans réserve.

Le choix des invités et l’organisation de l’Assemblée Annuelle sont la prérogative du président (…)

*************

—–Message d’origine—–

De : Dominique Beaulieu [mailto:dominique.beaulieu@gmail.com]Envoyé : 14 juin 2009 21:56
À : Plaintes; OQLF

Objet : Plainte contre l’Ordre des ingénieurs du Québec

Par la présente, je porte plainte contre l’Ordre des ingénieurs du Québec pour avoir enfreint l’article 2 de la Charte de la langue française :

CHAPITRE II
LES DROITS LINGUISTIQUES FONDAMENTAUX

Droit de communiquer en français.

2. Toute personne a le droit que communiquent en français avec elle l’Administration, les services de santé et les services sociaux, les entreprises d’utilité publique, les ordres professionnels, les associations de salariés et les diverses entreprises exerçant au Québec.

1977, c. 5, a. 2.

Source :

http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/C_11/C11.HTM

Lors de l’assemblée générale annuelle, une dame d’un organisme de l’Ontario (je n’ai pas trop compris puisque la dame a été présentée en anglais par notre président!) a été invitée à prononcer une allocution devant les membres et adressée aux membres. Le problème, c’est que la présentation, qui était au point 7 de l’ordre du jour, a été faite en anglais, sans traduction. Comme la présentation était organisée par l’Ordre, c’est comme si c’était l’Ordre qui faisait la présentation pour ce qui est de la forme (aspect linguistique, environnement, durée, formule, etc.), le contenu étant évidemment de la responsabilité de l’organisme invité. Est-ce qu’une partie du discours a été prononcée en français? Je ne sais pas, votre vérification vous permettra de le déterminer, moi je suis sorti au bout d’un moment pour ne revenir qu’après l’allocution.

Dominique Beaulieu, ing. stag., M.Sc.
Membre OIQ no. 126169
dominique.beaulieu@gmail.com