PAS DE PODIUM POUR LE FRANÇAIS À VANCOUVER

Paul Gaboury
Le Droit

« Toutes les programs des en­­traineurs, Pour voir ou les entraîneurs s’adapter a differents programmes de biathlon et avec différents niveaux du participant : Model de progress des participants et entraîneurs. Il-y-a deux sortes des entraineurs :… » Tiré du site Biathlon Canada.

À 60 jours des Jeux olympiques de Vancouver, le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, n’en revient pas encore. Et il vient de déposer une autre plainte au commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, cette fois au sujet des sites Internets d’organismes fédéraux de sports d’hiver qui n’offriraient pas un contenu en français équivalent au contenu en anglais.

C’est aussi sans compter qu’ils sont parfois truffés de fautes de français qui sautent pourtant aux yeux, comme nous avons pu le constater, hier, en parcourant l’un des 12 sites analysés par le groupe de défense de la langue française de Gatineau.

Selon les résultats de cette analyse, un seul de ces 12 sites offrait un contenu en français équivalent au contenu en anglais, alors que, pour huit autres sites, le contenu en français est nettement inférieur aux informations disponibles dans l’autre langue officielle du pays. Dans trois cas, le français était légèrement inférieur à l’anglais. À noter qu’aucun des sites était disponible en anglais seulement.

En parcourant ces sites, hier, nous avons pu constater qu’ils ont généralement une page d’accueil en anglais avec renvoi en français en haut de page. Même si le français est souvent disponible, plusieurs des sections ou sous-sections et documents ne sont disponibles qu’en anglais sur plusieurs sites de ces organismes qui reçoivent un appui financier de Patrimoine canadien et de Sport Canada.

http://www.cyberpresse.ca/le-droit/dossiers/vancouver-2010/200912/21/01-933148-pas-de-podium-pour-le-francais-a-vancouver.php